Big up à Frigide Barjot et Xavier Bongibault !

23 mars 2013 à 21:11 | Publié dans Arc en ciel, Penthésilée | 3 commentaires
Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , ,
Un grand big up à vous deux vous avez fait un boulot formidable !
Non, sérieusement, couper l’herbe sous le pied à Boutin and Co en prenant la tête des cathos français, c’était franchement un idée de génies.
Xavier Bongibault
@ Xavier
Bravo pour le jeu d’acteur, il n’y a pas à dire, du grand spectacle! Arriver à ce point à jouer le mec un peu paumé de la vie qui ne croit qu’à moitié aux imbécilités qu’il débite à longueur de temps, chapeau, ça mérite presque un Molière!
Ca se voit quand même que tu t’es basé de Philippe Ariño pour le personnage, mais tu l’as enterré magnifiquement, les média l’ont trouvé terne à côté toi et Zouh! A la trappe le Philippe!, il n’y a plus que toi en scène pour jouer le gay complexé.
Du grand art tant dans la comédie que dans la stratégie!

Avec toi, j’ai redécouvert sous un autre angle tous les arguments débiles des homophobes primaires.
Sortis par toi, un gay, le piteux « Il n’y a pas discriminations parce que les homos peuvent se marier avec quelqu’un de l’autre sexe. » n’a jamais sonné aussi débile (…à part peut-être dans la bouche de Christine B, et encore ce n’est pas sûr.). Mais sachant que c’est pathétiquement foireux, comment tu fais pour garder ton aplomb en enchainant ces foutaises pourries?
Quand à ces inversions de dire qu’il est homophobe de soutenir que les homos puissent se marier, que les lesbiennes puissent bénéficier de la AMP/PMA et de mettre une cellule d’écoute pour les jeunes homos en détresse, faire applaudir et approuver des foules, quoi de mieux pour démontrer qu’ils ne sont qu’une bande de tarés haineux près à accepter n’importe quelle débilité du moment que c’est contre les homos?

Et sur le « coup du Point Godwin » en comparant François Hollande à Hitler… Tu t’en es sorti comme un chef! C’était énorme! Pas beaucoup d’acteurs professionnels s’en seraient sortis aussi bien. Se poser en gros troll en gardant son sérieux comme tu l’as fait, waw…

Chapeau l’artiste !
Frigide Barlot
@ Frigide
Représentation parfaite, le rôle de ta vie!
Superbe, on en veut encore, dommage que ça s’arrête si vite.

Là où je trouve que tu as fait très fort c’est avec ton « Il n’y a pas d’ovules dans les testicules. ». Outre l’ânerie monstrueuse du slogan, arriver à faire dire « ovules » et « testicules » à des grenouilles de bénitiers, là, c’était gonflé.
Que dire aussi de leur faire brandir et se rassembler derrière du rose flashy?…
Ah si, le top, ta définition du mariage, « la zigounette dans la foufounette », c’était franchement osé de les faire passer pour des simplets aussi ouvertement sans qu’ils bronchent.

J’ai aussi adoré une phrase que tu as dite à propos de Ratzinger:
« Il a également eu l’audace de laver les écuries d’Augias après les scandales de pédophilie à répétition au sein de l’Eglise. »
Comparer le pape à le figure païenne d’Héraklès, c’était balaise, mais sachant qu’Héraklès était l’éraste (enseignant pédérastique) de son neveu Iolaos… Et ça, tout en disant que l’église est puante et remplie de fumiers… Gonflée!

D’ailleurs, à propos du pape, il y a un truc qu’il faudra que tu m’expliques:
Comment tu as fait pour faire démissionner le pape?
Non, ne sois pas modeste en disant que tu n’y es pour rien, il démissionne juste la veille du jour où la loi sur le mariage va être votée. Tu ne vas pas me faire croire que tu es totalement innocente sur ce coup là.
Le pire, c’est que je n’ai rien vu venir. Même avec ton mouvement « Touche pas à mon pape! », je n’aurais jamais pensé que c’était sur le même principe que le vieux slogan féministe « Ne me libère, je m’en charge. », là, c’était « Touche pas à mon pape, je m’en charge. ». Trop fort ! Mais en y repensant qu’il se dise que le personnage que tu as fait représente l’avenir du catholicisme français, ça a dû lui mettre un bon coup de massue…

Ce n’est pas tout ça, mais qu’est ce que tu as pu leur en faire craquer du pognon avec tous ces trucs que tu as organisé! J’ai hâte de savoir qui est prêt à dépenser tant de fric en dons (voire avec nos impôts s’il y a des collectivités locales) pour s’opposer à l’égalité citoyenne.
Bravo en tous cas de les avoir (débusqués et) fait cracher au bassiner pour ce qui est des particuliers.

Je te dirais que j’ai eu chaud pour toi pour l’histoire du mariage de Jean-Luc Romero où tu étais.
Mais là encore, super-pro, tu ne te démontes pas et t’en sors en bernant tous tes suiveurs bêlants.

Bravo aussi pour cette ténacité.
Arriver encore après tant de temps à leur faire cracher du pognon pour cette manif d’avant l’arrivée du projet de loi au sénat et qu’ils enfoncent bien le clou que toutes ces âneries sont bien homophobes et bourrées des pires fantasmes puants issus d’esprits malades.
Il fallait vraiment en vouloir pour tenir sur la durée à se ridiculiser comme ça en enchainant les actions et propos piteux.

En tous cas, une fois de plus, bravo et merci. Tu nous as bien fait marrer en plus de nous aider à décrédibiliser les opposants au mariage.
Si je n’avais pas une grande considération de la fidélité dans le couple (tant le mien que le tien), je te ferais la démonstration qu’avec trois doigts, non seulement ça rentre, mais c’est super.
Un grand big up à vous deux pour avoir si bien démontré la réalité des opposants à l’égalité des droits !

– Envoyez vos commentaires –

Noël 1951 – Le jour où le Père Noël a fini au bûcher… …et a ressucité le lendemain !

9 décembre 2012 à 21:52 | Publié dans Circé, Z'inclassables | Un commentaire
Étiquettes : , , , , , , , , , ,
Père Noël
Si, si, c’est sérieux.

A l’heure où la pensée étriquée de quelques religieux veut imposer sa vision du mariage et où des polémiques apparaissent sur la présence du Père Noël dans des écoles, cette petite tranche d’histoire.

Une fois de plus:
Mais quand sera-t-on débarrassés de ces hordes d’imbéciles hypocrites qui sont la honte même du mot “religion” ?
Les faits
Le dimanche 23 décembre 1951, 15h, à Dijon, devant la cathédrale Saint-Bénigne, à l’initiative de l’évêque Guillaume Marius Sembel, un procès du Père Noël est tenu devant 250 enfants du patronage.
A l’issue du procès, accusé de « paganiser la fête de Noël », le Père Noël est condamné comme « usurpateur et hérétique ».
Il (une effigie) est ainsi été pendu aux grilles de la cathédrale, puis brûlé sur un bûcher.
Représentant tous les foyers chrétiens de la paroisse désireux de lutter contre le mensonge, 250 enfants, groupés devant la porte principale de la cathédrale de Dijon, ont brûlé le Père Noël.

Il ne s’agissait pas d’une attraction, mais d’un geste symbolique. Le Père Noël a été sacrifié en holocauste. À la vérité, le mensonge ne peut éveiller le sentiment religieux chez l’enfant et n’est en aucune façon une méthode d’éducation. Que d’autres disent et écrivent ce qu’ils veulent et fassent du Père Noël le contrepoids du Père Fouettard.

Pour nous, chrétiens, la fête de Noël doit rester la fête anniversaire de la naissance du Sauveur.

(Extrait du communiqué distribué suite à cette action)
Le lendemain
France-Soir, alors le plus grand quotidien français, en fit sa Une, et la majorité de la presse s’empara de l’affaire.

L’affaire ayant créé une situation de malaise, la mairie dût faire un communiqué officiel, conviant les enfants à venir place de la Libération, que le Père Noël serait présent comme chaque année et qu’il serait sur le toit de l’hôtel de ville à 18h.
De ce jour est née la tradition locale que le Père Noël fasse son apparition sur le toit de la mairie de Dijon.
Claude Lévi-Strauss
Cette affaire attira l’attention de l’anthropologue Claude Lévi-Strauss qui publia un article nommé « Le Père Noël supplicié » dans la revue Les Temps Modernes dans son numéro de mars 1952 (dont je me base principalement pour ce qui est de l’évènement de base).
Pitoyable et pathétique
Encore et toujours ce qui arrive quand un clergé (ou un groupe de religieux rigoristes) prend pour rival le Profane… Ca n’a rien de religieux, c’est défendre le pouvoir et l’influence que peut avoir une institution en prenant prétexte la religion.
Lévi-Strauss n’a pas osé soulever cet aspect, de même qu’il n’a pas osé non plus soulever le fait que quand un clergé (ou un groupe de religieux rigoristes) a ce genre d’attitudes, c’est qu’il considère que sa doctrine peut être en danger parce que risquant de se faire remettre en cause par un phénomène montant auquel il donne légitimité en tant que rival.
Bref, ni plus ni moins que de l’obscurantisme primaire.
Avec un peu d’avance:
Joyeux Noël à tou(te)s !
Et pour rappel, petite fierté girondine:
Le Père Noël a son secrétariat à Libourne !

– Envoyez vos commentaires –

FEMEN en France – Là, ça va trop loin, je ne peux plus être d’accord

3 décembre 2012 à 20:55 | Publié dans Penthésilée | 3 commentaires
Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Au début, j’appréciais assez les FEMEN, je les trouvais culottées et courageuse; de même, je ne pouvais que trouver les revendications qu’elles portaient légitimes. Manifester topless était une manière d’attirer l’attention sur leurs messages, même s’ils n’étaient pas reçus par tout le monde, au moins, il passait médiatiquement.
Puis, certaines sont venues s’installer en France, leurs positions d’opposantes jouant sur leur sécurité, ok, ça se comprend.
Par contre, je ne peux plus être d’accord avec les dérives que je constate en cascade depuis la manifestation de l’association Civitas le 18 novembre 2012.
La contre-manif à celle de Civitas
Je ne vais pas défendre Civitas et la bande de tarés qui les ont violemment frappées, mais il y a de nombreuses choses qui me dérangent concernant les FEMEN.

D’abord, Civitas n’est pas une institution religieuse d’un rang de l’église ukrainienne, ils ne représentent qu’une poignée de personnes, ils n’ont aucun autorité officielle.
Même si le tronçonnage d’une croix à Kiev le 17 août 2012 en réaction au patriarcat orthodoxe russe suite à l’affaire Pussy Riot reste compréhensible, parce qu’il s’agit d’un institution ayant autorité, avec Civitas, nous ne sommes pas dans ce cas, il s’agit juste d’une association.
Une contre-manifestation est parfaitement légitime, il y en a eu d’ailleurs, n’ayant pas entrainé les débordements qu’il y a eu.
« In gay we trust »
Qu’est ce que ça fiche là ?
« Fuck God, « Fuck church », pareil.
Eho… On est en France, non ? Hors régionalismes, on parle dans quelle langue quand on revendique ?

Juste pour rappel:
Il me semble qu’un vieux principe féministe est:
« Ne me libère pas, je m’en charge ! »
Le problème de fond est un problème français par rapport à la législation française, que viennent faire des Ukrainiennes à se mêler à la danse et vouloir tenir le devant de la scène comme ça, même pas en français ?
Là, il faut qu’on m’explique.
Ca fait des années que je milite avec des tas d’autres personnes sur ce sujet, on n’a jamais eu besoin d’elles pendant tout ce temps pour en arriver au point où on en est, on approche de la conclusion, et là qu’est-ce qu’elles débarquent dans cette affaire pour nous planter leur action à la noix dans leur coin?
C’est quoi le truc ?
Elles viennent se faire leur plan com’ ou il y a autre chose ?
Oh! On est où là ?
Agressées…
Mais qui agresse qui en premier?

Je le répète, je ne défends absolument pas les gros boeufs qui leur ont mis la tête au carré, ce sont des tarés, mais là, non, quand on voit les images, ce sont bien elles qui lancent les hostilités.
Oublions leur tenue, oublions leurs slogans (en anglais, décidément, je trouve ça débilissime), qu’est-ce qu’il se passe, elles arrosent en face avec des extincteurs à poudre.
Contrairement à ce qu’elles ont pu dire, on voit bien que ce n’est pas au sol mais bien à hauteur d’homme qu’elles arrosent, et oui, il y a bien des gamins dans le lot!
Mais elles jouent à quoi là ?
On a beau tourner la chose dans tous les sens, ce sont bien elles qui ont cherché le contact en premier.

D’habitude j’apprécie Caroline Fourest, mais là, sa version ne tient pas la route:
« Une dizaine de militantes des Femen avaient décidé de faire une protestation pacifique et drôle, d’arriver habillées en nonnes avec des slogans humoristiques, et quand elles se sont avancées vers les manifestants, des types les ont pris en chasse, déchainés. »
« protestation pacifique et drôle » en arrosant tout le monde en face avec des extincteurs ?
Où « slogans humoristiques » ?
Non, sérieux, il y a des personnes assez débiles pour avoir cru que les autres en face allaient trouver ça drôle ?

En se mettant à leur place…
Je m’imagine à une manifestation me prendre de l’extincteur dans la poire et voir des enfants (voire ma fille) s’en prendre aussi de la part d’hystériques venus de nulle part, mais franchement, on ne peut pas me demander de rester zen. Dans le cas présent, je dirais même que le service d’ordre ne s’en en pas trop mal sorti dans les premiers temps, avant que ça dégénère.
Sur leur site
Bon, de là, je me dis que j’ai dû louper quelque chose…

Personne dans mon entourage ne semblait être au courant de cette action. Normal en soi, les activistes préfèrent garder l’effet de surprise pour leurs actions, et entre Paris et Bordeaux, ce n’est pas évident de fuiter.
Je vais donc voir si je trouve quelque chose sur leur site, au moins une explication.

Et là, je tombe sur ça:

L'image de trop pour moi
(cliquez sur l’image pour voir en taille réelle)
(Image originelle sur leur site pour vérifier par vous même)

On va me parler de second degré ou de quoi ou de je sais qu’est-ce, mais là, non, c’est trop.
Quant à parler de « sextrémisme », c’est du second degré ça aussi ?
On va me parler de référence au SCUM Manifesto de Solanas, foutaises ou si c’est le cas, une fois de plus, c’est débile.
Facteur de nuisance
Oui, c’est débile.

C’est débile, parce que quelle militante ne s’est jamais entendu dire que le féminisme était dirigé contre les homme?
Et bien là, les FEMEN leur donnent des supports argumentaires alors que le fond est faux !
Mince, c’est quoi qui leur est passé par le neurone ?
Et de celles qui sont dans leur suite en France, il n’y en a aucune qui a vu le site ou pensé à leur dire que là, ça avait des conséquences ? Il n’y en a-t-il donc aucune pour leur dire ce qu’est réellement le féminisme ou il n’y en a aucune qui s’en souvient ?
C’est la fin de la réflexion, on éteint tous les neurones, c’est les FEMEN alors AMEN ?
Au final, du fait de ce genre de dérives, elles glissent en facteur de nuisance aux revendications féministes et lgbt.
Pour moi, ce mouvement a perdu sa crédibilité.
Post-scriptum
Ce post-sriptum, parce qu’après avoir écrit cet article j’ai cherché quelques illustrations complémentaires.
Je n’ai pas été déçue…
Visiblement, m’étant concentrée ses derniers temps sur le mariage entre personnes de même sexe, j’ai loupé le scepticisme, voire les critiques, dont elles sont l’objet au sein de la mouvance féministe en France.
Mais je me suis aperçu aussi de leur arrogance crasse, voire le dédain, envers les autres organisations féministes françaises.
Là, stop, FEMEN GO HOME, puisse qu’elles croient que ça se fait en anglais en France. Vu l’état des droits des femmes et des lgbt en Ukraine, je crois qu’elles sont plutôt mal placées pour prétendre nous donner des leçons.
Il faudrait peut-être aussi leur apprendre que le féminisme n’appelle pas au meurtre…
Повернутися в Україні !
Колонізатори !

– Envoyez vos commentaires –

Après nos soutifs, aidons les à brûler leurs voiles… (5)

25 octobre 2012 à 21:05 | Publié dans Penthésilée | 11 commentaires
Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Suite de
Après nos soutifs, aidons les à brûler leurs voiles… (1)
Après nos soutifs, aidons les à brûler leurs voiles… (2)
Après nos soutifs, aidons les à brûler leurs voiles… (3)
Après nos soutifs, aidons les à brûler leurs voiles… (4)
Je ne suis pas une grande fan de Nasser, mais ce qui est intéressant est de comparer les réactions spontanées en Egypte dans les années 1950 et aujourd’hui.
La vidéo
La transcription
En 1953, nous voulions vraiment et honnêtement collaborer avec les frères musulmans pour qu’ils empruntent le bon chemin. J’ai rencontré le conseiller général des frères musulmans, qui m’a présenté ses demandes. Il a demandé quoi? La première chose qu’il m’a dite: “Il faut que tu imposes le voile en Égypte et que tu obliges chaque femme qui sort dans la rue à porter son tarha (voile). A chaque femme dans la rue!”
< Rires >
« Qu’il le porte, lui même ! »
< Rires >
Moi, je lui ai répondu: si je faisais cela, ce serait revenir à l’époque de Al-Hakim bi-Amr Allah (11e siècle) qui interdisait aux femmes de sortir dans la journée! Pour moi, chacun doit rester libre de ses choix.
Il m’a dit: C’est toi le gouverneur. C’est à toi de décider.
Je lui ai répondu: Monsieur, votre fille, qui est en faculté de médecine, elle ne porte pas le tarha. Si vous, vous n’arrivez pas à faire porter le voile à une fille, la vôtre, comment voulez-vous que le je fasse porter à 10 millions de femmes égyptiennes?
< Rires >
< Applaudissements >
C’était il y a 60 ans…
Entre Nasser et les frères musulmans, c’est un successions d’oppositions, parfois sanglantes, dans les deux sens. Ni les uns ni les autres ne sont des enfants de cœurs,
mais le constat est là:
Le voile pouvait être objet de dérision dans l’Egypte des années 1950 pour être une chose moyenâgeuse et obscurantiste.
Le voile pouvait être objet de dérision dans l’Egypte des années 1950, pouvant considéré comme une chose moyenâgeuse et obscurantiste, reconnu comme signe d’oppression pour les femmes.
De mes prières vont à mes sœurs égyptiennes, les temps à venir vont être durs pour elles. Que leur courage ne flanche pas, qu’elles ne perdent pas espoir de l’emporter face aux ténèbres de la pensée arriérée qui approchent.

– Envoyez vos commentaires –

Prière à Grace Murray Hopper

23 juin 2012 à 22:52 | Publié dans Circé, Z'inclassables | Un commentaire
Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,
Grace Murray Hopper
Je comprends que vous ne sachiez pas qui est Grace Murray Hopper.

Même si elle n’est pas très connue du grand public, elle est une des plus grandes figures de l’histoire de l’informatique.
Pionnière en son domaine, innovatrice voire révolutionnaire, elle est incontestablement une actrice majeure des premiers systèmes informatisés.
 
Je te salue Ô Grace Murray Hopper,
Divine programmeuse,
Protectrice des geekettes,
Inventrice du premier langage interprété.
Inspire nous la créativité et l’innovation,
Fais que nos analyses soient justes,
Que les codes sources nous soient clairs,
Que nos compilations soient correctes,
Que nos systèmes soient stables
Et surtout, évite nous les bugs.
If it’s a good idea, go ahead and do it. It’s much easier to apologize than it is to get permission.
(Si c’est une bonne idée, allez de l’avant et faites le. Il est bien plus facile de s’excuser que de demander la permission.)

The most dangerous phrase in the language is, « We’ve always done it this way. »
(La plus dangereuse phrase dans le langage est « On a toujours fait ça comme ça ».)

A ship in port is safe, but that is not what ships are for. Sail out to sea and do new things.
(Un bateau au port est en sureté, mais ce n’est pas pour quoi sont fait les bateaux. Appareillez en mer et faites des choses nouvelles.)

– Envoyez vos commentaires –

Page suivante »

Propulsé par WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.