17 Mai: Journée Mondiale Contre l’Homophobie – Le changement, c’est maintenant annulé

17 mai 2014 à 00:29 | Publié dans Arc en ciel, Penthésilée | 3 commentaires
Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Au cours de la rédaction et après avoir fini de rédiger cet article, force est de constater que j’étais en colère, pour ne pas dire furieuse, en l’écrivant. C’était début mai, et les dernières infos arrivant, l’une après l’autre qu’il n’y a plus rien à attendre des politiques jusqu’en 2017 pour que quoi que ce soit change alors qu’il y a tant encore à faire.
Alors peut-être que certains mots vont loin…
Certes, mais le fond est là.


Un an après l’ouverture du mariage, changement de premier ministre, ça y est, c’est maintenant officiel, validé par plusieurs ministres, les homos sont des sous-citoyens statutaires et c’est tout à fait normal selon eux.

Mieux !
Leurs enfants sont sacrifiables sur l’autel de la paix avec les fanatiques catholiques !
La PMA
Jean-Marc Ayrault l’avait repoussée au calendes grecques, Manuel Valls l’enterre jusqu’à au moins 2017.
Dès septembre 2013, Marisol Touraine (ministre des Affaires Sociales et de la Santé) commence à baisser culotte face à la manif pour tous (lmpt). Elle même jusque sur la chaine KTO pour bien expliquer ça.
2 février 2014, lmpt défile, dès le lendemain, Manuel Valls (ministre de l’intérieur (Quel rapport avec le sujet? Depuis quand des policiers ont le moindre rapport avec des inséminations en dehors des viols commis au 36 quai des orfèvres?)), Dominique Bertinotti (ministre déléguée à la Famille) , et Jean-Marc Ayrault enterrent la loi-famille et toute perspective sur l’AMP pur les couples homos.
En avril 2014, c’est Laurence Rossignol qui donne des gages qui reçoit lmpt et donne des gages que l’AMP pour les lesbiennes ne se fera pas…
C’est donc sans surprise que le 6 mai dernier, un amendement sur la présomption de parenté de la conjointe a été écarté par madame Rossignol en commission des lois. Il faut que nous passions devant un juge, c’est obligatoire selon elle. C’est quoi l’affaire? Ce que j’en comprends, c’est que pour elle, c’est nos droits doivent être mis en cause à chaque fois. Madame Rossignol trouve ainsi normal et légitime qu’un couple stable fasse une procédure d’adoption et passe devant un juge à chaque enfant qu’il aura. Bullshit !

Le top reste quand même le 27 avril 2014, Manuel Valls qui se rend au Vatican pour représenter la France des cérémonies religieuses (j’ai mal à ma laïcité), même pas pour motif diplomatique, et en profite depuis là-bas pour officialiser l’enterrement définitif de l’AMP.
Je vais voir le pape et j’annonce ça… Waw!…
Je veux bien qu’on veuille « un dialogue plus ouvert et plus apaisé » avec les religions, mais là, c’est aux homos qu’il crache à la figure en faisant ça de là-bas! La prochaine fois qu’il y ira, ce sera quoi? Interdiction de France de l’IVG ou de la contraception « un dialogue plus ouvert et plus apaisé » ?
Vu les circonstances, c’est donner entièrement raison à l’ECR dans toutes les insultes dont elle nous abreuve!
Pour « un dialogue plus ouvert et plus apaisé », est-il logique de choisir la canonisation d’un pape aussi ouvertement homophobe comme l’était Karol Wojtyla ?

Alors cette volonté pour « un dialogue plus ouvert et plus apaisé » envers les catholiques repose sur une volonté assumée d’humilier les homosexuels afin de donner des garanties.
Qu’on ne me dise pas que ce n’est pas comme cela qu’il faut le prendre, il y a trop d’éléments concordant pour que cette lecture ne soit pas légitime et le reflet de la réalité de la manœuvre.

Préférer se concilier les bonnes faveurs du Vatican au dépens des homosexuel(le)s français(e) porte un nom: TRAHISON.
(Mention légale: hypocrisie pour hypocrisie, dans la sentence juste ci-dessus, je parle dans le cadre générique (Ce serait valable pour tout ministre.) et non sur un premier ministre français en particuliers.)
Qu’aucun ne me dise plus ensuite « J’aime la France. », parce que c’est délibérément qu’ils ont trahi des Français et des Françaises. Qu’aucun ne me fasse plus jamais référence à la résistance, parce que leur attitude de trahir de leurs compatriotes et mépriser leurs enfants les rend indécents à la faire.

« un dialogue plus ouvert et plus apaisé » ?
Personnellement, je me sens des humeurs de Stonewall…

« Ne pas diviser les français » ? Foutaise !
Parce qu’après ça les homos sont censées prendre ça tranquillou et faire bisou-bisou avec des fanatiques religieux qui ne rêvent que de leur nuire ? Quant on sacrifice une partie une partie de son peuple, on est un traitre et rien d’autre.
« Ne pas diviser les français »…
C’est vraiment nous prendre pour des imbéciles!
No pasaran!
Filiation frauduleuse, fraude à la loi
Parce qu’en plus des traitres issus du monde politique, on en a aussi dans le monde de la « justice ».

(Mention légale: hypocrisie pour hypocrisie, je ne fais aucun lien entre la phrase ci-dessus et ce que je développe ci-dessous.)

Qu’il s’agisse de Marseille, Aix-en-Provence, Toulouse et plus récemment Versailles, des procureurs de la République s’opposent à l’adoption d’enfants conçus hors sol français, que cela constituerait une « fraude ».
Jusqu’à preuve du contraire, la loi française ne s’applique ni en Belgique, ni en Espagne, de même il n’existe aucune loi extra-territoriale interdisant à des françaises l’insémination à l’étranger.
Nous en sommes donc à ce que ces procureurs de la République outrepassent la loi et utilisent leur position pour devenir facteur de nuisance à des femmes auxquelles on ne saurait reprocher la moindre infraction.
Ces mêmes procureurs commettent par la même une distinction selon l’origine et le mode de conception de ressortissants français ce qui est parfaitement illégal.

Alors qui commet une fraude à la loi?
Ce qui est d’autant plus grave quand on est investi d’une telle charge officielle représentant la France.
Là encore, quand on abuse de l’autorité légale dont on est investi(e) pour faire passer ses convictions personnelles et nuire à des citoyens innocents, le terme de « trahison » ne me semble pas déplacé.
(Mention légale: hypocrisie pour hypocrisie, dans l’exposé juste ci-dessus, je parle dans le cadre générique et non sur des affaires de « justice » en particuliers.)

Alors quoi?
Il faudrait qu’on mente sur la manière dont son conçus nos enfants?
Il faudrait dire que c’est l’affaire du hasard d’un soir et qu’on ne connait pas le géniteur, qu’on ne se souvient pas de lui?
Il faudrait donc mentir à la « justice » de notre pays pour pouvoir se faire reconnaitre nos enfants?
Forcément, si nos enfants étaient des hasard d’un soir, ça serait mieux pour ces procureurs de la République, ils ne trouveraient rien à redire, l’honneur de la République Patriarcale serait sauf, un homme nous aurait eue!
L’insémination artisanale
Un petit rappel important:
Elle est illégale en France, aussi je n’en fais pas ici la promotion.

C’est énorme, le gouvernement actuel met les lesbiennes dans la position de celles qui devaient avorter en secret et mentir sur ce qu’elles avaient fait, « prétendre à une fausse couche naturelle ».
On retrouve aussi avec ce refus de l’AMP, le fait de faire prendre aux lesbiennes voulant des enfants des risques sanitaires pour celles qui n’ont pas les moyens de passer par une AMP en bonne et due forme à l’étranger.

Parce que c’est bien par là que ça va passer, l’insémination artisanale, je n’en fais pas la promotion, c’est le gouvernement lui même qui y incite.
Là, effectivement il y aura fraude à la loi. Aussi, il faudra dire que cela est passé par « une affaire d’une fois »… Manuel Valls pourra de nouveau aller fanfaronner chez le pape, sa si chère morale catholique est sauve en France, les lesbiennes diront jusque dans des tribunaux avoir des rapports masculins. Son Très Saint Patriarcat sera sauf… Bullshit !

La loi Veil, c’était en 1975, 40 ans déjà, mais les manières de penser de nos politiques sont plus arriérées, youpi!

Lesbiennes de France, voici la conclusion:
Le gouvernement français vous incité à l’insémination artisanale,
La « justice » française vous incite à lui mentir à ce sujet,
Qui a dit « Banco ! » ?

Pour rappel une fois de plus, hypocrisie pour hypocrisie, il ne faut pas y recourir, ce n’est pas bien, c’est vilain, vilain, vilain, vilain…
…même si notre gouvernement nous y incite…
Quelles conclusions en tirer ?
Les homos et leurs enfants sont définitivement considérés comme des sous-citoyen(ne)s jusqu’à la fin de cette législature.

De lâchetés de nos politocards et trahisons par ceux-ci, encore et encore il nous faudra lutter pour nos droits.
La France est ridicule vue de l’étranger, elle est en retard sur l’égalité des droits, des pays partant de plus loin vont bien au delà, rien n’y fait, nos politocards continuent à dire que nous serions le « pays des droits de l’homme »…
Ca en est pathétique!

Dégoutée par tant de médiocrité de nos instances, autant finir sur un touche d’humour cynique:
A ce rythme, on aurait presque plus vite fait de tenter de faire passer un référendum de rattachement de la France à la Wallonie!
Egalité totale des droits !
Maintenant !

– Envoyez vos commentaires –

17 Mai: Journée Mondiale Contre l’Homophobie – Un an après qu’on nous ait promis le changement…

17 mai 2013 à 08:10 | Publié dans Arc en ciel, Penthésilée | Laisser un commentaire
Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Il y a un an, j’écrivais:
17 Mai: Journée Mondiale Contre l’Homophobie – Le 3e jour
Que s’est-il passé depuis?
La PMA
Ooooh… Le beau symbole…
Il semblerait bien que:
Le changement, c’est maintenant; mais pas tout de suite quand même…
Magnifique de cafouillages, de reculades, de dégonflages…
D’abord, elle devait être dans la loi sur le mariage, puis finalement non.
Puis, elle devait apparaitre par amendement à la proposition de loi, puis finalement non.
Puis, elle devait apparaitre dans une loi sur la famille en mars, puis finalement non.
Puis, on nous la promet pour la même loi repoussée à octobre, puis finalement, non.
Puis, on nous promet qu’elle va y être quand même, finalement, ça dépend de l’avis (consultatif) du CNE.
Puis, le premier ministre veut une situation apaisée, pour aborder le sujet.
…puis finalement…
J’appelle ça se dégonfler.
Qu’au final on l’obtienne ou pas, démonstration est faite qu’on reste encore des sous-citoyennes pour lesquelles l’égalité n’est pas une évidence pour nos dirigeants, même si c’est moins catastrophique qu’avant. On s’est payé nos poires tout du long.

Attendre l’avis du CNE, on touche le fond !
Ca veut dire quoi?
Ce que ce ne serait pas la même chose d’inséminer une hétérotte et une lesbienne en France, même si d’autres de nos voisins le font depuis déjà des années?
Il serait éthique qu’une hétérotte puisse bénéficier d’une IAD (Insémination Avec Donneur), mais pour une lesbienne, ça pourrait poser des problèmes d’éthiques?
« éthiquement », nous ne serions donc pas les égales des hétérottes. Génial ! On serait « éthiquement » des sous-mères en plus d’être des sous-citoyennes?
Pathétique !

Les inséminations en Belgique, en Espagne et artisanales (illégales en France) ont encore de beaux jours devant elles…
Le mariage
D’abord, bravo et merci à Mme Taubira et M. Binet.
Je salue leur courage et leur détermination face à ce spectacle lamentable qui s’est passé à l’Assemblée Nationale et face à la faiblesse de soutien du sommet de l’état.
Je leur affecte pourtant mes critiques du chapitre ci-dessus.
Tout ce qu’on a vu
Je suis trop jeune pour me souvenir de ce qui s’était passé au moment du PACS, la politique, ça me dépassait, mais ce que j’ai vu cette année ressemble assez à ce que j’ai pu voir d’images d’archives.

Homophobie banalisée ou ouverte, hypocrisie, mensonges, fantasmes puants, haine primaire et autres joyeusetés…

On a vu ces grands défilés débordants de haine et d’hypocrisie, d’autres actions plus locales issues des groupes identitaires, des dégradations sous motif homophobes à la pelle, des agressions physiques mêmes.
Et tous leurs auteurs se prétendre hypocritement victimes.

Oh, si on a eu aussi des prières de rues (que certain(e)s (hurlant à l’atteinte à la laïcité quand c’est des musulmans) n’ont jamais condamné, voire même soutenu) et des prêches politiques.
Mais où était l’église catholique pour dénoncer les violences des propos et des actes de ceux se réclamant d’elle et des valeurs qu’elle enseigne?
Son silence (complice) est-il l’avœux définitif que l’église cautionne l’homophobie active?

Quel spectacle lamentable a-t-on vu aussi d’abord à l’Assemblée Nationale puis au Sénat de la part de représentants de la nation!
Sérieusement, quand on voit certains propos qui ont été émis, il y a de sérieux doutes dans les capacités de certains à occuper leur poste et les raisons de leur engagement politique.
J’irai même plus loin, dans certains cas, vu ce que certains ont pu dire, cela tient de la psychiatrie!

Alors, voilà, comme avec l’affaire Cahuzac, il faut trouver des moyens de redorer un peu l’image de nos personnages politiques nationaux, voici une proposition sérieuse:
Faire passer un examen complet psychologique et psychiatrie à chaque personne prétendant à un mandat national, ou local à partir du niveau du canton ou du département.
(Cela comprend en particulier ceux avec visiblement des fantasmes zoophiles, puisse que quand le sujet est le mariage entre personnes de même sexe, ils pensent immédiatement à pouvoir se marier avec des animaux, voire pire…)
Quel bazar depuis un an!
Et tout n’est pas fini, quand ce sera bon pour le mariage, on repartira encore pour un tour de militantisme pour la suite…

Hauts les cœurs !
C’est un moment dur à passer, mais c’est aussi un moment historique!
Où en sera-t-on dans un an?
En dehors du fait que je serai mariée, je n’en sais rien. Mais même si il restera de grands chantiers vers l’égalité, un mur des plus durs sera tombé.
Dans 10 ans, quand tout sera calmé et que le vernis des habitudes sera passé, on pourra dire qu’on y était ou qu’on a vu les choses se faire.
Dans 20 ans, je dirais aux jeunes militant(e)s, allez-y, allez plus loin que nous, parce que nos victoires de haute lutte sont vos acquis.
Egalité totale des droits !
Maintenant !

– Envoyez vos commentaires –

17 Mai: Journée Mondiale Contre l’Homophobie – Le 3e jour

16 mai 2012 à 21:03 | Publié dans Arc en ciel, Penthésilée | Laisser un commentaire
Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Le 6 mai 2012, nous votions pour élire notre président pour 5 ans, ce dernier prenant ses fonctions le 15 mai, nous sommes donc le troisième jour de son mandat.
Aussi, il est le moment de se rappeler ce qui a été promis.
Petits rappels préliminaires
SOS Homophobie, avait lors de la campagne posé quelques points à chacun des candidats, on peut en retrouver la synthèse:
http://www.sos-homophobie.org/presidentielle-2012-synthese-des-reponses-des-candidat-e-s
Autre élément, concernant à un moment une série de 60 engagements: l’engagement 31 concernant les lgbt:
http://www.hes-france.org/IMG/pdf/tract_engagement_31_web.pdf
La feuille de route annoncée pour la première année
Voilà du concret sur lequel s’appuyer!
http://www.parti-socialiste.fr/static/16367/l-agenda-du-changement.pdf
Aussi, avec ça, on pourra dire où on en sera l’année prochaine et même si ce n’est pas fini, si les choses sont en chantier.
En tant qu’homo
Mariage et homoparentalité
– D’août 2012 à juin 2013
– Garantir les droits de chacun
– Point 1
Droit au mariage et à l’adoption pour tous les couples
Pour le mariage, on va bien voir, c’est simple, on va voir aussi si on nous pose des restrictions comme dans d’autres pays.
Pour ce qui est de l’adoption, on va voir aussi les condition et le cadre. Puisse qu’il n’y a pas que l’adoption, il y a aussi la considération de filiation pour les couples comme le mien. Ca existe dans d’autres pays comme le Canada, on va voir ce que ça va donner en France et comment s’y prendre pour faire régulariser une situation existante sur ce point.
je ne veux pas adopter ma fille, je veux qu’elle me soit pleinement reconnue.
En tant que femme
Egalité salariale et professionnelle
– Du 3 juillet au 2 août 2012 (session extraordinaire du Parlement)
– S’appuyer sur les partenaires sociaux et la société civile pour retrouver le chemin de la croissance durable et de l’emploi
– Point 1
Lancement des principaux chantiers sociaux du quinquennat lors de la Conférence nationale pour la croissance et l’emploi de mi-juillet : politique de l’emploi et de la formation (priorités : emploi des jeunes et des seniors, encadrement des licenciements boursiers, sécurisation des parcours, lutte contre la précarité, égalité salariale et professionnelle), qualité de vie au travail, pouvoir d’achat et politique salariale, sécurisation des retraites.
Techniquement, on a déjà de nombreuses loi sur le sujet, il est inutile d’en faire une autre. Ce qu’il faut maintenant, c’est les faire appliquer.
Aussi une telle promesse ne peut qu’indiquer un moyen que celles-ci ne soient plus des lois pour la forme, mais bien des lois appliquées.
Dans cette égalité professionnelle, les discriminations à l’embauche et à l’évolution de carrière, le plafond de verre, tout cela entre dans ce cadre.
Egalité totale des droits !
Maintenant !

– Envoyez vos commentaires –

Comment séduire une lesbienne quand on est un homme… (2)

2 mai 2012 à 22:43 | Publié dans Arc en ciel, Z'inclassables | 33 commentaires
Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Il ne s’agit pas là de la suite de mon article « Comment séduire une lesbienne quand on est un homme… », mais plutôt d’une réaction aux commentaires qu’on peut y lire, voire ceux que j’ai rejetés parce que trop vulgaires.
Bisexualité
En fait, c’est surtout une réaction à un étrange phénomène:
Ces messieurs ne semblent absolument pas envisager que les bisexuelles puissent exister !

« Oui… Mais j’ai connu une lesbienne, elle m’aimait… Entre nous… bla, bla, bla, bla… »
Pas une seconde il ne leur a traversé la tête d’une femme qui peut avoir une attirance amoureuse ou sexuelle parfois pour un homme, parfois pour une femme est une bisexuelle et non une lesbienne/homosexuelle!
Personnellement, je trouve ça assez phénoménal…
Il sont en train de me décrire une situation qui colle parfaitement à la définition de ce qu’est la bisexualité et là, vlan, « lesbienne ».
Il y a quand même un problème, non?

Je veux bien qu’il y ait ce fantasme pourri, mais quand même, ça n’explique pas tout à vouloir voir des lez là où il y a des bies. (Houhou… Elles existent aussi…)
Ce n’est pas mon genre de juger de l’orientation amoureuse de chacun(e), je ne considère pas qu’une soit plus honorable que l’autre, mais à un moment il y a des évidences qui devraient arriver au cerveau, non?

Bon, je veux bien que psychologiquement, on ait parfois des trucs bizarres, moi-même j’ai eu.
Je sortais avec ma première petite amie depuis quelques mois qu’aucune de nous deux ne s’envisageait « lesbienne » ou « homosexuelle ». Si on m’en avait fait la remarque, ça aurait donné un truc absurde du style:
– Roxane, tu es lesbienne?
– Non.
– Pourtant tu sors avec une fille.
– Oui et alors?
Alors que j’aurais été parfaitement sincère. (J’étais d’ailleurs morte de rire en voyant une scène similaire dans Lost and Delirious.) Aussi, je peux comprendre qu’on puisse avoir du mal à s’identifier à une nouvelle notion alors qu’on s’identifiait à une autre avant. Je reconnais même que ça peut être influencé par l’image vague que je pouvais avoir à l’époque de ce qu’est une lesbienne, n’ayant pas de références réelles. Mais dans ce cas de figure, ça reste pour soi, s’assimiler à une notion perturbante quand on ne s’y attend pas.

Mais je m’éloigne…
J’en arrive même à me poser d’autres questions par rapport à ceux qui me postent des commentaires…

Qu’ils n’aient pas réagi qu’ils avaient rencontré des bies, ok.
Qu’ils n’aient pas lu quand je reprenais ce qui avaient fait ce genre d’interventions avant, ok.
Mais quelle utilité à s’acharner à vouloir voir une lez à tout prix alors que je les ai détrompés et amenés à réfléchir?
J’en arrive à me poser la question de la raison d’un tel acharnement face à une évidence logique. Je leur arrache leur « trophée » en leur montrant que ce n’est que du vent et qu’en réalité ça n’a rien d’exceptionnel (voire qu’ils ont été des dindons), donc eux non plus? Je ne vois que ça.
Dans la vie courante
Toujours au chapitre bisexualité, on trouve des tas que raisonnements et questions étranges auxquels la simple réflexion basique donnerait la réponse évidente.
Une lesbienne peut-elle être attirée par un homme?
Une lesbienne peut-elle avoir envie de coucher avec un homme?
Là, encore, c’est d’un niveau de débilité affligeant.
En transposant avec un homme hétéro, il devient évident que dans ce cas, ce n’est plus de l’hétérosexualité, mais encore une fois de la bisexualité.
Un homme hétéro peut-il être attiré par un homme? Là, tout un chacun réagirait, pour les lesbiennes, non.

En général, quand ça m’est posé directement, c’est plutôt du style:
Mais tu ne t’es jamais sentie attirée par un homme? ou
Tu n’as jamais voulu essayer avec un homme? voire
Comment tu sais que ça ne te plairait pas avec un homme?
Outre le fait que parfois je clashe directement parce que la personne n’a pas le degré de proximité suffisant pour aborder avec moi cet aspect de ma vie intime, je retourne souvent la question à la personne, voire en l’adaptant. D’ailleurs, je ne sais pas d’où certains vont inventer que sous prétexte que je suis lesbienne, ma vie intime devrait être publique…
Toujours est-il qu’une fois la question retournée, d’un coup ça bredouille, ça sort généralement un truc plus ou moins vaseux, à moi d’orienter la suite selon les circonstances et ce que je veux comme sortie de discussion, mais jamais je ne reviens sur moi, je reste sur l’interlocuteur pour lui faire prendre conscience des choses, le casser un peu plus ou le retourner dans ses certitudes.
Quand ça vient de femmes, c’est moins marrant que quand ça vient d’un homme. Effet pervers des restes patriarcaux de notre société, cela les choque plus surtout en envisageant le côté dit « passif ».
Les réponses à ces questions et bien d’autres sont pourtant logiques et évidentes, mais non, certains ont besoin de les poser.

Ca ne vole pas plus haut que le tout aussi stupide:
C’est que tu n’as pas rencontré le bon.
Mais de quoi ils se mêlent? Si je suis heureuse avec une femme, n’est ce pas là le principal. D’abord, c’est quoi « le bon »?
D’ailleurs, je ne me prive pas non plus de retourner leur argument, disant même parfois à un homme marié que je vais téléphoner à sa femme pour lui dire que son mari est gay et qu’il n’est avec elle qu’en attendant d’avoir trouvé « le bon ».
Alors ça clashe…
Et bien, oui, ça clashe.
Parce que toutes ces âneries à force de revenir, ça énerve. De temps en temps ça prend une autre forme, mais ça énerve quand même.

« Oui, mais on pourrait discuter au moins… » Non, on ne peut pas. Parce qu’il y en a marre depuis le temps, parce qu’il y a forcément une idée inavouée derrière, parce que ce sont généralement les mêmes âneries, parce qu’on a pas à se justifier d’un non-choix, parce qu’on a pas à tolérer que l’autre nous remettre personnellement en cause sur ce non-choix, parce qu’on ne nous aborderait pas ce sujets s’il était évident pour l’interlocuteur que nos sentiments sont normaux, parce que l’interlocuteur arrive avec ses théories toutes faites dont il ne démordra pas et attendra qu’on les valide, etc., etc., etc…
Mais mince, à la fin, c’est quoi que vous n’assumez pas pour vous-mêmes ?
Avant de venir nous dire ce que nous sommes ou ce que nous devrions être, commencez par vous poser la question du vrai pourquoi vous venez vers nous avec ce genre de discours.
Vous allez vous trouver la « raison officielle », mais si vous en avez vraiment le courage, allez plus loin, vers celle qui est plus personnelle et plus profonde, celle qui ne vous plaira pas à cause de ce qu’elle vous renverra de vous-mêmes.
Le viol « correctif »
Bon, je m’éloigne encore un peu du thème central de l’article, mais comme ça a été abordé, oui, ça existe.

Comment quelqu’un de mentalement normal peut-il concevoir qu’en violant une lesbienne, celle-ci se retrouvera par miracle hétérotte?
Elle aura subi une violence sexuelle masculine et se retrouverait d’un coup attirée par les hommes… Il faut être complètement taré pour ne serait ce qu’envisager la chose.

– Envoyez vos commentaires –

Utena, la fillette révolutionnaire

23 août 2011 à 22:19 | Publié dans Arc en ciel, Circé, Penthésilée, Princesse des Roses, Sappho | Un commentaire
Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Comment évoquer ce manga/série/animé (Il y a même eu un spectacle et un jeu vidéo…) sans être trop évasive et gâcher des effets de découverte au fil de l’histoire?
Shōjo kakumei Utena - Utena, la fillette révolutionnaire
C’est plutôt typé Shōjo (pour filles), mêlant romance, héroïsme, dramatique le tout dans un contexte yuri et surréaliste.

Je vais plutôt attaquer le sujet par l’angle de la série, puisse que c’est comme ça que j’ai connu et que ma préférence va. Je vous conseillerais même de voir la série avant le le film d’animation, celui-ci faisant parfois des raccourcis qui peuvent nuire à la compréhension, mais passent très bien quand on connait la série. De toutes façons, les trois n’ont pas la même fin…
La série/le manga

Nom français :   Utena, la fillette révolutionnaire
Nom original :   Shōjo kakumei Utena   少女革命ウテナ
Le film

Nom français :   Utena: Apocalypse d’Adolescence
Nom original :   Shôjo kakumei Utena: Adolescence mokushiroku
 少女革命ウテナ アドゥレセンス黙示録
Le manga est en 5 volumes, la série en 39 épisodes et le film dure 80 minutes et n’existent qu’en versions sous-titrées.
Un univers…
Il y a tout un univers qui va avec, aussi, il n’est pas simple de faire partager, c’est un tout.
Bien évidemment, entre les trois supports il y a un monde, film contre série, la trame même change, mais le fond est le même.

L’ambiance varie à longueur de temps entre le contexte scolaire d’adolescents, le monde des contes de fées, une modernité oppressante et une fantasmagorie parfois difficile à saisir.
Le tout ne se simplifie pas par l’appel à des flashes-back qui servent à expliquer le fondement de la trame.
Je reconnais qu’annoncé comme ça, ça a de quoi faire peur, vous devez vous dire que ça doit être compliqué, c’est normal, mais tout cela contribue à crée cet univers clos si spécifique.

Tout au long de la série, il y a même de nombreux points de compréhension qui restent en suspens, mais les explications viennent quelques épisodes plus tard. On se pose donc souvent du pourquoi de certaines choses, mais des flashes-back viennent donner les raisons.
Cela encore participe à l’étrange ambiance.

Il y a bien quelques passages qui sont un peu ridicules et qui n’apportent rien à l’histoire, mais il y en a peu.

Enfin, un dernier point, tout au long de la série, on réagit à certaines actions des personnages, autant, on est portées par leurs réussites et leurs émotions qu’on se révolte aussi par rapport à certains éléments de ce qu’il leur arrive ou on se sent trahis par eux dans ce qu’on en pensait, bref on est pris vers le haut et vers le bas jusqu’au dénouement final.
On est aussi très souvent dans la suggestion ou dans la liberté de comprendre à notre propre vision ce qu’il se passe ensuite.
Le premier générique de la série
Le point de départ de l’histoire
Tenjō Utena était très jeune quand elle a perdu ses parents. Ne supportant pas de vivre sans eux, elle voulait les rejoindre dans la mort quand un prince arriva. Il la réconforta, sécha ses larmes et lui redonna envie de vivre. Il lui donna une bague avec le promesse qu’elle la mènerai à lui un jour.
Impressionnée par la noblesse du prince, la fillette décida de devenir elle-même un prince…
Lors de sa rentrée à l’école d’Ohtori, Utena s’intègre rapidement malgré l’étrangeté de celle-ci.
Elle se retrouve pourtant rapidement entrainée (pour une raison changeant selon le support) dans un duel face à Kyōichi Saionji, le président du club de kendō et vice-président du conseil des élèves.
Sur la plateforme de duel, Utena est ulcérée par la manière dont Saionji traite celle qu’elle pense être sa petite amie, Anthy Himemiya. Les choses prennent une étrange tournure quand elle apprend que la bague qu’elle avait reçue petite se révèle être le Sceau de la Rose, la marque des duelliste de l’école. Himemiya arbitrera le duel, elle est aussi l’enjeu, car elle est la Fiancée de la Rose qu’emporte le Champion de la Rose. Chacun des duellistes reçoit une rose à la boutonnière, le but du duel est de faire perdre ses pétale à la rose de son adversaire.
Le duel commence alors qu’Utena n’a qu’une arme en bambou à opposer à une arme bien réelle. Mise à mal, inexpérimentée, elle emporte pourtant le duel grâce à sa force de conviction.
En plus de la Fiancée de la Rose, elle reçoit par la même, l’épée de Dios, une arme magique ayant le pouvoir de révolutionner le monde quand elle aura trouvé le bon porteur, ce qui est aussi l’enjeu final de ces duels (L’épée de Dios sort du corps d’Himemiya.).
Déboussolée par toutes ces choses qui la dépassent, Utena commence à lier une relation qui deviendra de plus en plus forte avec Himemiya, ce n’était que le premier des duels, le passé et le destin doivent s’accomplir…
L’histoire…
Comment donner la trame alors que, même si la série suit assez le manga, le film est tout autre?
De toute façon, j’ai décidé de ne pas spoiler…
Je resterai donc générale sur le fond.

Je dirai juste qu’elle se divise en 4 « sagas »:
> Conseil des élèves
> Rose Noire
> Akio Ohtori
> Confins du monde
Liste des épisodes
Conseil des élèves

1 La fiancée de la Rose 薔薇の花嫁 Bara no hanayome
2 Pour qui sourit la Rose 誰がために薔薇は微笑む Dare ga tame ni bara wa hohoemu
3 La nuit du Bal 舞踏会の夜に Butoukai no yoru ni
4 Jardin d’été : Prélude 光さす庭・プレリュード Hikari sasu niwa – Pureryūdo
5 Jardin d’été : Final 光さす庭・フィナーレ Hikari sasu niwa – Fināre
6 Attention, Lady Nanami 七実様御用心! Nanami-sama go-youjin!
7 La déception de Juri 見果てぬ樹璃 Mihatenu Juri
8 Le grand voyage du curry カレーなるハイトリップ Karee naru Haitorippu
9 Le château de l’éternité 永遠があるという城 Eien ga aru toiu shiro
10 Le Trésor de Nanami 七実の大切なもの Nanami no taisetsu na mono
11 Elégant et impitoyable,
celui qui cueille la fleur
優雅に冷酷・その花を摘む者 Yuuga ni reikoku –
Sono hana wo tsumu mono
12 Par amitié, peut-être… たぶん友情のために Tabun yujo no tame
13 Le repérage des lieux 描かれる軌跡 Egakareru kiseki

Rose Noire

14 Ceux de la Rose Noire 黒薔薇の少年たち Kurobara no Shounentachi
15 Le paysage imaginé par Kozue その梢が指す風景 Sono Kozue ga Sasu Fuukei
16 La Clarine du Bonheur 幸せのカウベル Shiawase no Cowbell
17 Les Epines Mortelle 死の棘 Shi no Toge
18 L’Impatience de Mitsuru みつるもどかしさ Mitsuru Modokashisa
19 Le Chant du Royaume Déchu 今は亡き王国の歌 Ima ha Naki Oukoku no Uta
20 La Métamorphose de Wakaba 若葉繁れる Wakaba Shigereru
21 Insectes Nuisibles 悪い虫 Warui Mushi
22 Le mémorial de Nemuro 根室記念館 Nemuro Kinenkan
23 Le Talent d’un Duelliste デュエリストの条件 Duelist no Jouken

Akio Ohtori

24 le Journal Secret de Nanami 七実様秘密日記 Nanami-sama Himitsu Nikki
25 Apocalypse Eternelle pour Deux ふたりの永遠黙示録 Futari no Eien Mokushiroku
26 Le nid de Miki
(Jardin d’été, arrangement)
幹の巣箱
(光さす庭・アレンジ)
Miki no Subako
(Hikari Sasu Niwa /Arrange)
27 L’œuf de Nanami 七実の卵 Nanami no Tamago
28 Murmures dans les ténèbres 闇に囁く Yami ni Sasayaku
29 Un azur plus bleu que le ciel 空より淡き瑠璃色の Sora yori Awaki Ruriiro no
30 La fille aux pieds nus 裸足の少女 Hadashi no Shoujo
31 Sa Tragédie 彼女の悲劇 Kanojo no Higeki
32 La Romance de Danseuses 踊る彼女たちの恋 Odoru Kanojotachi no Koi
33 Le Prince qui file dans la Nuit 夜を走る王子 Yoru wo Hashiru Ouji

Confins du monde

34 Le Sceau de la Rose 薔薇の刻印 Bara no Kokuin
35 Un Amour qui a grandi en Hiver 冬のころ芽ばえた愛 Fuyu no Koro Mebaeta Ai
36 Et Les Portes de la Nuit s’ouvrirent そして夜の扉が開く Soshite Yoru no Tobira ga Hiraku
37 Celle qui Révolutionnera le Monde 世界を革命する者 Sekai wo Kakumei Suru Mono
38 Les Confins du Monde 世界の果て Sekai no Hate
39 Le Soleil se lève aussi いつか一緒に輝いて Itsuka Issho ni Kagayaite
Mon avis
C’est simple, j’adore. Il faut dire que j’ai un attachement personnel à Utena pour des raison personnelles liées à mon adolescence et la découverte de notre homosexualité avec ma première petite amie.
Même si il y a des moments moyens, des moments détestables, je ne peux m’empêcher de toujours adorer.
Le romantisme récurrent y joue pour quelque chose aussi. Et puis, le côté princesse charmante qui se bat pour sa fiancée…
Et puis, la fin du dernier épisode…
Et puis, la bande originale musicale…
Bref, des tas de « Et puis… » qui s’accumulent.
Infos diverses
Attention, spoilers, ne pas suivre ces liens si vous voulez garder une certain mystère à la découverte, beaucoup de choses prennent plus d’intérêt à se découvrir au fur et à mesure de la progression dans l’histoire.

http://www.univers-l.com/utena_anime_accueil.html
Un excellent dossier sur le film et l’anime, on peut même retrouver un résumé de chacun des épisodes et quelques analyses des choses qui pourraient vous échapper dans tout ensemble d’intrigues et de références.
Consulter la page sur un épisode après l’avoir vu peut aider à mieux comprendre certaines choses, les références sur les épisodes précédents lointains étant courantes et certains recoupements peuvent vous échapper au viosionnage.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Utena,_la_fillette_révolutionnaire
L’article wikipédia, pour les références, plus que pour la compréhension.
Itsuka Issho ni…
いつか一緒に…

– Envoyez vos commentaires –

Page suivante »

Propulsé par WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.