Within Temptation – Mother Earth

3 avril 2012 à 22:03 | Publié dans Circé, Musique, Sappho | 2 commentaires
Étiquettes : , , , , , , , , , , ,
Within Temptation - Mother Earth
Morceau éponyme du second album du groupe néerlandais Within Temptation sorti en 2001.

« La Terre Mère », pour une païenne comme moi, avec de telle composition et instrumentation… Comment pouvait-il ne pas devenir un de mes morceaux fétiches?
Les paroles en VO
Birds and butterflies
Rivers and mountains she creates
But you’ll never know
The next move she’ll make

You can try
But it is useless to ask why
Cannot control her
She goes her own way
(Refrain)
She rules until the end of time
She gives and she takes
She rules until the end of time
She goes her own way
Within Temptation - Mother Earth
With every breath
And all the choices that we make
We are only passing through
On her way

I find my strength
Believing that your soul lives on
Until the end of time
I’ll carry it with me
(Refrain)
(Couplet de version longue)
Once you will know my dear
You don’t have to fear
A new beginning
Always starts at the end

Once you will know my dear
You don’t have to fear
Until the end of time
She goes her own way
(Refrain)
La vidéo officielle
Traduction – La Terre Mère
Les oiseaux et les papillons,
Les rivières et les montagnes, elle les crée.
Mais tu ne sauras jamais
Le prochain geste qu’elle fera.

Tu peux essayer,
Mais il est inutile de demander pourquoi
On ne peut la contrôler.
Elle va son propre chemin.
(Refrain)
C’est elle qui décide jusqu’à la fin des temps.
Elle donne et elle prend.
C’est elle qui décide jusqu’à la fin des temps.
Elle va son propre chemin.
Within Temptation - Mother Earth
Avec chaque souffle
Et tous les choix que nous faisons,
Nous ne faisons que croiser
Son chemin.

Je trouve ma force
En croyant que ton âme vit encore.
Jusqu’à la fin des temps,
Je la porterai en moi.
(Refrain)
(Couplet de version longue)
Un jour tu sauras, mon cher,
Que tu n’as pas à avoir peur.
Un nouveau commencement
Part toujours de la fin.

Un jour tu sauras, mon cher,
Que tu n’as pas à avoir peur.
Jusqu’à la fin des temps,
Elle va son propre chemin.
(Refrain)
En live – Black Symphony

(Avec le fameux couplet de version longue chanté par les choeurs)

– Envoyez vos commentaires –

Utena, la fillette révolutionnaire

23 août 2011 à 22:19 | Publié dans Arc en ciel, Circé, Penthésilée, Princesse des Roses, Sappho | Un commentaire
Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Comment évoquer ce manga/série/animé (Il y a même eu un spectacle et un jeu vidéo…) sans être trop évasive et gâcher des effets de découverte au fil de l’histoire?
Shōjo kakumei Utena - Utena, la fillette révolutionnaire
C’est plutôt typé Shōjo (pour filles), mêlant romance, héroïsme, dramatique le tout dans un contexte yuri et surréaliste.

Je vais plutôt attaquer le sujet par l’angle de la série, puisse que c’est comme ça que j’ai connu et que ma préférence va. Je vous conseillerais même de voir la série avant le le film d’animation, celui-ci faisant parfois des raccourcis qui peuvent nuire à la compréhension, mais passent très bien quand on connait la série. De toutes façons, les trois n’ont pas la même fin…
La série/le manga

Nom français :   Utena, la fillette révolutionnaire
Nom original :   Shōjo kakumei Utena   少女革命ウテナ
Le film

Nom français :   Utena: Apocalypse d’Adolescence
Nom original :   Shôjo kakumei Utena: Adolescence mokushiroku
 少女革命ウテナ アドゥレセンス黙示録
Le manga est en 5 volumes, la série en 39 épisodes et le film dure 80 minutes et n’existent qu’en versions sous-titrées.
Un univers…
Il y a tout un univers qui va avec, aussi, il n’est pas simple de faire partager, c’est un tout.
Bien évidemment, entre les trois supports il y a un monde, film contre série, la trame même change, mais le fond est le même.

L’ambiance varie à longueur de temps entre le contexte scolaire d’adolescents, le monde des contes de fées, une modernité oppressante et une fantasmagorie parfois difficile à saisir.
Le tout ne se simplifie pas par l’appel à des flashes-back qui servent à expliquer le fondement de la trame.
Je reconnais qu’annoncé comme ça, ça a de quoi faire peur, vous devez vous dire que ça doit être compliqué, c’est normal, mais tout cela contribue à crée cet univers clos si spécifique.

Tout au long de la série, il y a même de nombreux points de compréhension qui restent en suspens, mais les explications viennent quelques épisodes plus tard. On se pose donc souvent du pourquoi de certaines choses, mais des flashes-back viennent donner les raisons.
Cela encore participe à l’étrange ambiance.

Il y a bien quelques passages qui sont un peu ridicules et qui n’apportent rien à l’histoire, mais il y en a peu.

Enfin, un dernier point, tout au long de la série, on réagit à certaines actions des personnages, autant, on est portées par leurs réussites et leurs émotions qu’on se révolte aussi par rapport à certains éléments de ce qu’il leur arrive ou on se sent trahis par eux dans ce qu’on en pensait, bref on est pris vers le haut et vers le bas jusqu’au dénouement final.
On est aussi très souvent dans la suggestion ou dans la liberté de comprendre à notre propre vision ce qu’il se passe ensuite.
Le premier générique de la série
Le point de départ de l’histoire
Tenjō Utena était très jeune quand elle a perdu ses parents. Ne supportant pas de vivre sans eux, elle voulait les rejoindre dans la mort quand un prince arriva. Il la réconforta, sécha ses larmes et lui redonna envie de vivre. Il lui donna une bague avec le promesse qu’elle la mènerai à lui un jour.
Impressionnée par la noblesse du prince, la fillette décida de devenir elle-même un prince…
Lors de sa rentrée à l’école d’Ohtori, Utena s’intègre rapidement malgré l’étrangeté de celle-ci.
Elle se retrouve pourtant rapidement entrainée (pour une raison changeant selon le support) dans un duel face à Kyōichi Saionji, le président du club de kendō et vice-président du conseil des élèves.
Sur la plateforme de duel, Utena est ulcérée par la manière dont Saionji traite celle qu’elle pense être sa petite amie, Anthy Himemiya. Les choses prennent une étrange tournure quand elle apprend que la bague qu’elle avait reçue petite se révèle être le Sceau de la Rose, la marque des duelliste de l’école. Himemiya arbitrera le duel, elle est aussi l’enjeu, car elle est la Fiancée de la Rose qu’emporte le Champion de la Rose. Chacun des duellistes reçoit une rose à la boutonnière, le but du duel est de faire perdre ses pétale à la rose de son adversaire.
Le duel commence alors qu’Utena n’a qu’une arme en bambou à opposer à une arme bien réelle. Mise à mal, inexpérimentée, elle emporte pourtant le duel grâce à sa force de conviction.
En plus de la Fiancée de la Rose, elle reçoit par la même, l’épée de Dios, une arme magique ayant le pouvoir de révolutionner le monde quand elle aura trouvé le bon porteur, ce qui est aussi l’enjeu final de ces duels (L’épée de Dios sort du corps d’Himemiya.).
Déboussolée par toutes ces choses qui la dépassent, Utena commence à lier une relation qui deviendra de plus en plus forte avec Himemiya, ce n’était que le premier des duels, le passé et le destin doivent s’accomplir…
L’histoire…
Comment donner la trame alors que, même si la série suit assez le manga, le film est tout autre?
De toute façon, j’ai décidé de ne pas spoiler…
Je resterai donc générale sur le fond.

Je dirai juste qu’elle se divise en 4 « sagas »:
> Conseil des élèves
> Rose Noire
> Akio Ohtori
> Confins du monde
Liste des épisodes
Conseil des élèves

1 La fiancée de la Rose 薔薇の花嫁 Bara no hanayome
2 Pour qui sourit la Rose 誰がために薔薇は微笑む Dare ga tame ni bara wa hohoemu
3 La nuit du Bal 舞踏会の夜に Butoukai no yoru ni
4 Jardin d’été : Prélude 光さす庭・プレリュード Hikari sasu niwa – Pureryūdo
5 Jardin d’été : Final 光さす庭・フィナーレ Hikari sasu niwa – Fināre
6 Attention, Lady Nanami 七実様御用心! Nanami-sama go-youjin!
7 La déception de Juri 見果てぬ樹璃 Mihatenu Juri
8 Le grand voyage du curry カレーなるハイトリップ Karee naru Haitorippu
9 Le château de l’éternité 永遠があるという城 Eien ga aru toiu shiro
10 Le Trésor de Nanami 七実の大切なもの Nanami no taisetsu na mono
11 Elégant et impitoyable,
celui qui cueille la fleur
優雅に冷酷・その花を摘む者 Yuuga ni reikoku –
Sono hana wo tsumu mono
12 Par amitié, peut-être… たぶん友情のために Tabun yujo no tame
13 Le repérage des lieux 描かれる軌跡 Egakareru kiseki

Rose Noire

14 Ceux de la Rose Noire 黒薔薇の少年たち Kurobara no Shounentachi
15 Le paysage imaginé par Kozue その梢が指す風景 Sono Kozue ga Sasu Fuukei
16 La Clarine du Bonheur 幸せのカウベル Shiawase no Cowbell
17 Les Epines Mortelle 死の棘 Shi no Toge
18 L’Impatience de Mitsuru みつるもどかしさ Mitsuru Modokashisa
19 Le Chant du Royaume Déchu 今は亡き王国の歌 Ima ha Naki Oukoku no Uta
20 La Métamorphose de Wakaba 若葉繁れる Wakaba Shigereru
21 Insectes Nuisibles 悪い虫 Warui Mushi
22 Le mémorial de Nemuro 根室記念館 Nemuro Kinenkan
23 Le Talent d’un Duelliste デュエリストの条件 Duelist no Jouken

Akio Ohtori

24 le Journal Secret de Nanami 七実様秘密日記 Nanami-sama Himitsu Nikki
25 Apocalypse Eternelle pour Deux ふたりの永遠黙示録 Futari no Eien Mokushiroku
26 Le nid de Miki
(Jardin d’été, arrangement)
幹の巣箱
(光さす庭・アレンジ)
Miki no Subako
(Hikari Sasu Niwa /Arrange)
27 L’œuf de Nanami 七実の卵 Nanami no Tamago
28 Murmures dans les ténèbres 闇に囁く Yami ni Sasayaku
29 Un azur plus bleu que le ciel 空より淡き瑠璃色の Sora yori Awaki Ruriiro no
30 La fille aux pieds nus 裸足の少女 Hadashi no Shoujo
31 Sa Tragédie 彼女の悲劇 Kanojo no Higeki
32 La Romance de Danseuses 踊る彼女たちの恋 Odoru Kanojotachi no Koi
33 Le Prince qui file dans la Nuit 夜を走る王子 Yoru wo Hashiru Ouji

Confins du monde

34 Le Sceau de la Rose 薔薇の刻印 Bara no Kokuin
35 Un Amour qui a grandi en Hiver 冬のころ芽ばえた愛 Fuyu no Koro Mebaeta Ai
36 Et Les Portes de la Nuit s’ouvrirent そして夜の扉が開く Soshite Yoru no Tobira ga Hiraku
37 Celle qui Révolutionnera le Monde 世界を革命する者 Sekai wo Kakumei Suru Mono
38 Les Confins du Monde 世界の果て Sekai no Hate
39 Le Soleil se lève aussi いつか一緒に輝いて Itsuka Issho ni Kagayaite
Mon avis
C’est simple, j’adore. Il faut dire que j’ai un attachement personnel à Utena pour des raison personnelles liées à mon adolescence et la découverte de notre homosexualité avec ma première petite amie.
Même si il y a des moments moyens, des moments détestables, je ne peux m’empêcher de toujours adorer.
Le romantisme récurrent y joue pour quelque chose aussi. Et puis, le côté princesse charmante qui se bat pour sa fiancée…
Et puis, la fin du dernier épisode…
Et puis, la bande originale musicale…
Bref, des tas de « Et puis… » qui s’accumulent.
Infos diverses
Attention, spoilers, ne pas suivre ces liens si vous voulez garder une certain mystère à la découverte, beaucoup de choses prennent plus d’intérêt à se découvrir au fur et à mesure de la progression dans l’histoire.

http://www.univers-l.com/utena_anime_accueil.html
Un excellent dossier sur le film et l’anime, on peut même retrouver un résumé de chacun des épisodes et quelques analyses des choses qui pourraient vous échapper dans tout ensemble d’intrigues et de références.
Consulter la page sur un épisode après l’avoir vu peut aider à mieux comprendre certaines choses, les références sur les épisodes précédents lointains étant courantes et certains recoupements peuvent vous échapper au viosionnage.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Utena,_la_fillette_révolutionnaire
L’article wikipédia, pour les références, plus que pour la compréhension.
Itsuka Issho ni…
いつか一緒に…

– Envoyez vos commentaires –

17 Mai: Journée Mondiale Contre l’Homophobie – Rien avant l’année prochaine…

16 mai 2011 à 14:21 | Publié dans Arc en ciel, Penthésilée, Sappho | Laisser un commentaire
Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Autant être réaliste, il n’y aura pas d’avancées de droits avant la prochaine élection présidentielle…
Il faut bien se faire à cette idée, ce n’est pas après quatre ans de rendez-vous manqués, d’insultes et d’homophobie hypocrite que les choses changeront pour la dernière année de ce quinquennat.
On peut déjà dresser un bilan de diverses promesses non tenue, de petites phrases, d’hypocrisies et trahisons des lgbt en tant que citoyens…
Promesses de campagne non tenues?
Je n’en citerais que deux:
Union civile: Rien à l’horizon. (sur le sujet: voir)
Statut du beau parent: Rien à l’horizon
On notera par contre…
Je n’en citerais que deux aussi:
> Du grand soutien à diverses personnalité politiques notoirement connue pour leur homophobie tout au long de ces quatre ans…
> Le fichier Edvige qui aurait pu permettre le fichage de l’orientation sexuelle des personnes.
Hypocrisie internationale nationale…
> 18 décembre 2008: La France est à l’origine d’un déclaration à l’ONU pour la dépénalisation universelle de l’homosexualité.
> 22 mars 2011: Une autre signée par la France.

Alors même que je n’ai été condamné par aucun procès, la France m’interdit de me marier avec celle que j’aime et m’interdit de reconnaitre l’enfant que nous avons eu ensemble du fait de notre homosexualité.

Où est l’erreur?
Egalité totale des droits !
Maintenant !

– Envoyez vos commentaires –

Les Monologues du Vagin

9 avril 2011 à 09:22 | Publié dans Penthésilée, Sappho, Z'inclassables | Laisser un commentaire
Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Les Monologues du Vagin
Nous avons un long voyage devant nous. Et ceci est le commencement du voyage. Voici le lieu pour penser à nos vagins, pour apprendre grâce à ceux des autres femmes, pour écouter des histoires et des points de vue, pour répondre à des questions et pour nous en poser. Voici le lieu pour s’affranchir des mythes, de la honte et de la peur. Voici le lieu pour s’entrainer à dire le mot, parce que, comme chacun sait, c’est le mot qui fait avancer et c’est le mot qui rend libre. « Vagin ».
Voilà un pièce qui est devenue un des classiques du féminisme moderne.

Beaucoup de monde en a entendu parler, ils ont un grand succès, mais je m’aperçois finalement que même son titre fait peur. Il fait peur parce qu’il brise le tabou d’évoquer directement le sexe féminin, c’est d’ailleurs un point évoqué dès le début de la pièce.

La plupart aiment, d’autres détestent, mais celles qui détestent, pour ce que j’ai pu en entendre, c’est plus parce qu’elles ont été choquées du ton et du sujet, trouvant une vulgarité là où il n’y en a aucune.
L’histoire de la pièce
La pièce a été créée en 1996 par l’auteure/comédienne féministe Eve Ensler pour être jouée à Broadway.

Pour l’écrire, pendant deux ans plus, Eve Ensler a interviewé sur leur sexualité près de 200 femmes de multiples pays, cultures et âges, les a interrogées et laissées parler. Le résultat est cette pièce où le ton varie du léger au grave, en passant par le ridicule et toute une palette d’émotions.

Depuis, la pièce, qui a connu un énorme succès, a été traduite en une cinquantaine de langues et jouées dans plus de 130 pays.

Normalement la pièce est prévue pour être jouée par trois comédiennes de générations différentes, cependant, l’esprit de la pièce ne rend pas cela incontournable et diverses adaptations et écarts peuvent se faire sur de nombreuses petites choses, tant que ça conserve l’esprit de la pièce.
Les Monologues du Vagin
V Day
Il s’agit d’une association lancée aussi par Eve Ensler pour lutter contre les violences faites aux femmes.
Cette association aide aussi des bénévoles à monter la pièce (ou d’autres liées) afin de récolter des fonds pour des associations d’aide, généralement locales, mais rien ne vous empêche d’aider une asso internationale.
http://www.vday.org (Il y a une zone en français.)
Mon avis
J’ai adoré !

Il ne faut surtout pas partir avec une idée toute faite sur la pièce, simplement se laisser prendre par elle. Il y a toute une atmosphère qui se crée à laquelle il ne faut pas résister.

Entre lire la pièce et la voir jouer, il y a un monde. Ce n’est pas du tout la même chose entre lire et entendre les textes déclamés par des femmes, cela donne une toute autre dimension. Ce n’est plus une lecture intellectuelle, ça devient quelque chose d’exprimé et totalement humain, féminin. Rien que le fait d’entendre le mot « vagin » dans ce contexte, avec ces histoires est une composante majeure de la sensibilité et de l’ambiance.

Tant qu’à faire, allez jeter un œil par là:
http://www.infokiosques.net/imprimersans2.php?id_article=509
Quelques extraits histoire de voir le ton

Les Monologues Voilés
Les Monologues Voilés
Suite à avoir amené à une représentations des Monologues du Vagins un groupe de musulmanes, à l’instar de Eve Ensler, Adelheid Roosen a interviewé plus de 70 femmes issues de cultures musulmanes. Le résultat en est cette pièce de 12 monologues de femmes comme témoignages de leurs réalités.

Comme pour les Monologues du Vagin, le résultat aborde de nombreux aspects de la vie de ces femmes, parfois légèrement, parfois violemment.

Sur scène: trois comédiennes et une musicienne.


Une interview des comédiennes:
http://www.dailymotion.com/video/xcojj4_les-monologues-voiles_fun
(Faire quelques sauts parfois)
Je n’ai pas vu la pièce, mais je serais intéressée. Si quelqu’un l’a vue, ne pas hésiter à me laisser un com’ pour me dire ce que vous en avez pensé.

– Envoyez vos commentaires –

Mécano – Mujer contra mujer / Une femme avec une femme

3 avril 2011 à 09:16 | Publié dans Arc en ciel, Sappho | Un commentaire
Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , ,
Mecano - Descanso Dominical
En 1986, José Maria Cano (du trio musical espagnol Mécano) écrit cette chanson Mujer contra mujer, deux ans plus tard en 1988, elle sort sur le septième album Descanso Dominical et explose dans les charts même dans des pays d’Amérique latine où l’homosexualité est réprimée par la loi et que la vidéo ait été interdit. Elle est ensuite traduite en plusieurs langues:
« Une femme avec une femme »,
« A Woman Against A Woman » et
« Per Lei contro di Lei ».
A sa sortie, Une femme avec une femme restera plusieurs semaine en première place en France
Douceur et émotion dans la mélodie dans les paroles et dans la voix d’Ana Torroja, pudeur et tolérance aussi, le succès de cette chanson n’est en rien démérité.
Mince, elle me fiche les larmes aux yeux à chaque fois…

J’ai aussi une tendresse particulière pour cette chanson parce que Sabine et moi avons ouvert le banquet de nos fiançailles sur une chorégraphie que nous avions préparé sur elle (en version espagnole).
Mujer contra Mujer
Nada tienen de especial
dos mujeres que se dan la mano,
el matiz viene después
cuando lo hacen por debajo del mantel…
Luego a solas sin nada que perder,
tras las manos, va el resto de la piel…
Un amor por ocultar
aunque en cueros, no hay dónde esconderlo…
Lo disfrazan de amistad
cuando salen a pasear por la ciudad
Una opina que aquello no está bien.
La otra opina, que ¿ qué se le va a hacer ?
Y lo que opinan los demás está de más
¿ Quién detiene palomas al vuelo
volando a ras de suelo?
Mujer contra mujer.
No estoy yo por la labor
de tirarles la primera piedra
si equivoco la ocasión
y las hallo labio a labio en el salón…
Ni siquiera, me atrevería a toser,
si no gusto
ya sé lo que hay que hacer,
que con mis piedras hacen ellas su pared…
¿ Quién detiene palomas al vuelo
volando a ras de suelo?
Mujer contra mujer.
Una opina que aquello no está bien.
La otra opina, que ¿ qué se le va a hacer ?
Y lo que opinan los demás está de más
¿ Quién detiene palomas al vuelo
volando a ras de suelo?
Mujer contra mujer.
Oh oh oh oh oh oh oh…
¿ Quién detiene palomas al vuelo
volando a ras de suelo?
Mujer contra mujer.
Live en 1991…

http://www.youtube.com/watch?v=K8CxWluoSIE dans un duo très connu avec Marta Sánchez
ou encore http://www.youtube.com/watch?v=XnXmaZ1fSkc
et bien entendu la vidéo officielle:
http://www.youtube.com/watch?v=B-SKt4OPSsE.
Mecano - Une femme avec une femme
Une femme avec une femme
(traduction/adaptation de Pierre Grosz)
Deux femmes qui se tiennent la main
Ca n’a rien qui peut géner la morale
Là où le doute s’installe
C’est que ce geste se fasse sous la table
Quand elles sont seules
Comme elles n’ont rien perdre
Après les mains, la peau de tout le reste
Un amour qui est secret
Même nues elles ne pourraient le cacher
Alors sous les yeux des autres
Dans la rue elles le déguisent en amitié
L’une des deux dit que c’est mal agir
Et l’autre dit qu’il vaut mieux laisser dire
Ce qu’ils en pensent ou disent ne pourrait rien y faire
Qui arrête les colombes en plein vol
A deux au ras du sol
Une femme avec une femme
Je ne veux pas les juger
Je ne veux pas jeter la première pierre
Et si en poussant la porte
Je les trouve bouche à bouche dans le salon
Je n’aurai pas l’audace de tousser
Si ça me dérange, je n’ai qu’a m’en aller
Avec mes pierres elles construiraient leurs forteresse
Qui arrête les colombes en plein vol
A deux au ras du sol
Une femme avec une femme
L’une des deux dit que c’est mal agir
Et l’autre dit qu’il vaut mieux laisser dire
Ce qu’ils en pensent ou disent ne pourrait rien y faire
Qui arrête les colombes en plein vol
A deux au ras du sol
Une femme avec une femme
Oh oh oh oh oh oh oh…
Qui arrête les colombes en plein vol
A deux au ras du sol
Une femme avec une femme
La vidéo officielle
Petits en vrac pour la fin…
C’est là que je me dis, mince, cette chanson a été écrite il y a plus de vingt ans, elle a eu un succès fou malgré un sujet pas facile et pouvant encore choquer à l’époque, surtout en Espagne, je vois un public qui la reprend en masse.
Immense succès en France aussi et on est toujours engluées dans des tonnes de préjugés.

A ce sujet, il est à noter que les trois membres du groupe ont été menacés d’excommunication par l’église catholique qui a condamné cette chanson dès sa sortie.

Sinon, la version italienne avec texte:
http://www.youtube.com/watch?v=f1qeRIde2Mg

– Envoyez vos commentaires –

Page suivante »

Propulsé par WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.

%d blogueurs aiment cette page :