Après nos soutifs, aidons les à brûler leurs voiles… (5)

25 octobre 2012 à 21:05 | Publié dans Penthésilée | 11 commentaires
Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Suite de
Après nos soutifs, aidons les à brûler leurs voiles… (1)
Après nos soutifs, aidons les à brûler leurs voiles… (2)
Après nos soutifs, aidons les à brûler leurs voiles… (3)
Après nos soutifs, aidons les à brûler leurs voiles… (4)
Je ne suis pas une grande fan de Nasser, mais ce qui est intéressant est de comparer les réactions spontanées en Egypte dans les années 1950 et aujourd’hui.
La vidéo
La transcription
En 1953, nous voulions vraiment et honnêtement collaborer avec les frères musulmans pour qu’ils empruntent le bon chemin. J’ai rencontré le conseiller général des frères musulmans, qui m’a présenté ses demandes. Il a demandé quoi? La première chose qu’il m’a dite: “Il faut que tu imposes le voile en Égypte et que tu obliges chaque femme qui sort dans la rue à porter son tarha (voile). A chaque femme dans la rue!”
< Rires >
« Qu’il le porte, lui même ! »
< Rires >
Moi, je lui ai répondu: si je faisais cela, ce serait revenir à l’époque de Al-Hakim bi-Amr Allah (11e siècle) qui interdisait aux femmes de sortir dans la journée! Pour moi, chacun doit rester libre de ses choix.
Il m’a dit: C’est toi le gouverneur. C’est à toi de décider.
Je lui ai répondu: Monsieur, votre fille, qui est en faculté de médecine, elle ne porte pas le tarha. Si vous, vous n’arrivez pas à faire porter le voile à une fille, la vôtre, comment voulez-vous que le je fasse porter à 10 millions de femmes égyptiennes?
< Rires >
< Applaudissements >
C’était il y a 60 ans…
Entre Nasser et les frères musulmans, c’est un successions d’oppositions, parfois sanglantes, dans les deux sens. Ni les uns ni les autres ne sont des enfants de cœurs,
mais le constat est là:
Le voile pouvait être objet de dérision dans l’Egypte des années 1950 pour être une chose moyenâgeuse et obscurantiste.
Le voile pouvait être objet de dérision dans l’Egypte des années 1950, pouvant considéré comme une chose moyenâgeuse et obscurantiste, reconnu comme signe d’oppression pour les femmes.
De mes prières vont à mes sœurs égyptiennes, les temps à venir vont être durs pour elles. Que leur courage ne flanche pas, qu’elles ne perdent pas espoir de l’emporter face aux ténèbres de la pensée arriérée qui approchent.

– Envoyez vos commentaires –

11 commentaires »

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

  1. C’est juste pour dire que le cocktail lesbienne-féministe est hautement pathologique. Quelque part j’ai pitié de vous car vous passerez toute votre vie avec des faux concepts dans la tête et vous n’arriverez jamais à nouer avec votre être profond.
    Quelque part je me demande si vis à vis de vous-même vous êtes sincère, si c’est le cas j’admire votre courage dans votre bêtise.

    • Pourquoi? C’est censé être d’une haute teneur intellectuelle tes insultes et affirmations gratuites?

      Voyons…
      Soit au moins honnête (même si je n’y crois pas…), c’est simplement que ce que j’écris te dérange.
      Une preuve? Tu es directement dans ce que Schopenhauer appelle l’argumentum ad personam, attaque sur la personne et non sur les idées.
      Ca te dérange tellement que tu t’es décidé à poste ce commentaire totalement creux.
      Alors qui est dans le pathologique au bout du compte, mon pauvre Yaya?…

      • Aufait le commentaire ne concerne pas vraiment l’article vu que je ne l’avais pas lu.
        Au sujet du cocktail lesboféministe, si je n’argumente pas, c’est juste que ça me prendrais des paragraphes pour expliquer pourquoi et même beaucoup de temps pour le mettre en forme de manière compréhensible.
        De plus je suis persuadé que même avec toute ma bonne volonté je n’arriverai pas à te convaincre.

        Cela dit c’est vrai que ce que les féministes écrivent me dérange en générale, car ce discours pseudo-féministe à réussi au fil des années à mettre dans la tête des femmes que pour « être » elle devaient agir comme des hommes. Or ceci revient enfait a faire de l’anti féministe, car même si l’homme occidental ( l’afrique par exemple avait des sociétés plus ou moins martriarcal où les femme étaient appréciées à leur juste valeur avant les colonisations) à souvent été souvent un vrai bourreau pour ses femmes, le rôle joué par les femmes dans la société à été choisi par elles-mêmes car par essence les femmes n’ont pas que ça à faire de jouer à qui à la plus grosse (bite), elle sont plus Sage.
        Le »féminisme » à aussi appris aux femmes à être méfiante et renfermé, comme si il y avait une division hommes-femmes alors que tous les hommes sont nés d’une femme. Résultat les femmes ne sourient plus et font tout le temps des gueules de mannequin américaine.
        Au final, le féminisme n’a pas libéré les femme mais les a enfermé dans une vision masculine du monde tout en en les donnant une certaine liberté mais uniquement matériel. Et c’est bien dommage.

        Pour en revenir à la pathologie tu vas bien entendu me sortir la théorie du genre, étant lesboféministe. Le fait même de croire (ou plutôt de vouloir croire) à ces âneries est un symptôme de la pathologie

        Ca ne m’étonne pas cependant que beaucoup de gens tombent dans ces mensonges car ils sont très bien ficelés et basés sur de la réalité. Oui les femmes ont été très souvent victime de clichés mais le naturel en tout cas dans la tête prend presque toujours le dessus.

        On peut le résumer les effets du féminisme comme ceci:
        Avant: La femme est enfermé matériellement mais très souvent elle est libre mentalement .
        Après: La femme est libre de jouir du matériel (pour le plus grand bien des industriels), elle est enfermé mentalement par une doctrine.

        Ceci montre l’effet pervers du féminisme mais de tout façon tout dépend de quelle femme (classe sociale etc..) d’où l’illégitimité même d’un certain combat féministe qui à d’ailleurs été mené par des bourgeoises.

        • « Au sujet du cocktail lesboféministe, si je n’argumente pas, c’est juste que ça me prendrais des paragraphes pour expliquer pourquoi et même beaucoup de temps pour le mettre en forme de manière compréhensible. »
          Bref: Tu es bidon là-dessus.

          « ce discours pseudo-féministe à réussi au fil des années à mettre dans la tête des femmes que pour « être » elle devaient agir comme des hommes »
          C’est quoi agir « comme un homme » ou « agir comme une femme » sinon un fatras de schémas culturel arbitraires et infondés fondamentalement?

          « le rôle joué par les femmes dans la société à été choisi par elles-mêmes »
          C’est clair NOUS AVONS décidé que nous n’aurions pas le droit de vote à la révolution, d’être considérées comme mineures à vie par le Code Napoléon, d’avoir devoir d’obéissance à nos maris dans ce même code, d’être interdites de travailler sans le consentement de nos maris, d’être interdites d’avoir notre propre compte en banque, de subir le plafond de verre, que nos salaires soient inférieurs à travail égal, etc…
          Tout ça sans parler des conditionnements éducatifs et des répressions de toutes sources si nous sortons des limites qu’on nous a imposé pendant des siècles…
          Tu as d’autres âneries en stock comme celles-là?

          « Le »féminisme » à aussi appris aux femmes à être méfiante et renfermé, comme si il y avait une division hommes-femme »
          A moins qu’il ait plutôt permis de lutter face aux atteintes à nos droits et mis celles-ci en lumière comme inacceptables…
          Parce que cette division hommes-femmes, ce ne sont pas les femmes qui ont décidé qu’elles devaient être inférieures, ce n’est pas le féminisme qui a imposé ceci
          Cherche plutôt du côté des religions des livres et de la politique.

          « Résultat les femmes ne sourient plus et font tout le temps des gueules de mannequin américaine. »
          D’accord, pour toi nous sommes censées être de gentilles potiches souriantes sans raisons…
          C’est vrai qu’avant, c’était mieux quand nous étions des gourdes…
          Surtout que cet avant n’a pas existé ou n’a pas été naturel du fait même de notre condition.

          « Pour en revenir à la pathologie tu vas bien entendu me sortir la théorie du genre, étant lesboféministe. Le fait même de croire (ou plutôt de vouloir croire) à ces âneries est un symptôme de la pathologie »
          Non, parce que je ne suis pas d’accord avec non plus. Pas de bol, hein?
          La pathologie est donc bien encore une fois de ton côté à vouloir inventer mes idées et te complaire dans des schémas bourrés de préjugés foireux…
          Pauvre Yaya…

          « Oui les femmes ont été très souvent victime de clichés mais le naturel en tout cas dans la tête prend presque toujours le dessus. « 
          Et c’est quoi ce « naturel » ?
          Replonger dans des rôles auxquelles on veut nous dresser depuis le plus jeune âge? Replonger dans ces clichés?

          « Avant: La femme est enfermé matériellement mais très souvent elle est libre mentalement . »
          Libre mentalement, quand tu es refusée du droit de décision et que tu dois obéissance par obligation sous peine de sanctions???
          Tu plaisantes?

          « illégitimité même d’un certain combat féministe qui à d’ailleurs été mené par des bourgeoises. »
          Ah ? Les bourgeoises ne peuvent pas être féministes et leurs luttes pour l’égalité fondamentale entre les sexes sont illégitimes.
          Explique moi donc ça…
          C’est pourtant bien aussi ces mêmes bourgeoises qui ont permis de diffuser ces idées égalitaristes.

          Je confirme donc bien, les problèmes pathologiques sont de ton côté.
          Bref:
          Tu avais raison, tu n’as pas réussi à me convaincre du bien fondé de ton raisonnement, tu as juste confirmé que tu es bourré de préjugés déconnectés de la réalité et de complexes.

          • « C’est clair NOUS AVONS décidé que nous n’aurions pas le droit de vote à la révolution, d’être considérées comme mineures à vie par le Code Napoléon, d’avoir devoir d’obéissance à nos maris dans ce même code, d’être interdites de travailler sans le consentement de nos maris, d’être interdites d’avoir notre propre compte en banque, de subir le plafond de verre, que nos salaires soient inférieurs à travail égal, etc…
            Tout ça sans parler des conditionnements éducatifs et des répressions de toutes sources si nous sortons des limites qu’on nous a imposé pendant des siècles… »

            Je le dénonce aussi. Mais je parle du fait d’être en retrait, d’élever les enfants etc… personnellement je pense que les femme doivent avoir une certaine place en politique mais bon.
            Et il ne faut pas oublier quelque chose c’est que ce sont les hommes qui ont créer le monde dans lequel on vit et que d’une certaine manière c’est normale qu’a une certaine époque on excluait les femmes des affaires publiques, vu que c’était un combat entre hommes (ça l’est toujours). Il ne faut pas voir les choses comme si tout à été fait pour faire du mal à la femme. Même si certains hommes ont répandu des des thèse foireuses sur les femmes parce qu’ils étaient cons.
            Ensuite il ne faut pas oublier que les hommes aussi ont été formaté, et que certaines femmes appuient aussi sur certaines faiblesses, elles sont juste plus subtiles. Mais c’est normale, ce n’est pas un combat hommes contre femmes, femmes contre hommes, ce sont des rapports HUMAINS.

            « Parce que cette division hommes-femmes, ce ne sont pas les femmes qui ont décidé qu’elles devaient être inférieures, ce n’est pas le féminisme qui a imposé ceci
            Cherche plutôt du côté des religions des livres et de la politique. »
            Mais la lutte homme-femme n’existe pas c’est justes de la masturbation, le fait que les hommes considèrent la femme comme « inferieur » ne fait pas de la femme une victime à par si elle se détermine par rapport à lui, ça aussi c’est de la masturbation, parce que dans la réalité les femmes ont toujours exercé LEUR forme de domination sur les hommes.

            « D’accord, pour toi nous sommes censées être de gentilles potiches souriantes sans raisons…
            C’est vrai qu’avant, c’était mieux quand nous étions des gourdes…
            Surtout que cet avant n’a pas existé ou n’a pas été naturel du fait même de notre condition. »
            Sauf que il suffit de savoir y faire et elles redeviennent ces même potiches comme tu les appellent. Et encore une fois tu sous-estimes tes grand-mères qui je pense étaient bien plus intelligentes que toi parce que moins portées sur l’Ego , si caractéristique des hommes (au-delà du formatage) et La plus grande tare de l’humanité.

            « Et c’est quoi ce « naturel » ?
            Replonger dans des rôles auxquelles on veut nous dresser depuis le plus jeune âge? Replonger dans ces clichés? »
            Ce naturel est justement ce qui est en dehors du dressage. Les hommes et les femmes sont très semblables mais ont des différence physiologique de comportement, à partir de cela la socialisation à extrapolé ces penchants pour faire des modèles viables et complémentaires pour tous suivant les compétences et la sensibilité plus ou moins différente. Seulement, les hommes on abusé de leur position dominante au niveau matériel pour oppresser la femme (en occident). Il y a donc eu un certain dressage comme tu dit mais le « naturel » dont je parle est la vrai personnalité de chaque femme. Car les hommes n’ont jamais réussi à dominer le mental des femmes et de toute façon derrière la façade c’est loin d’être l’homme qui domine.

            « Libre mentalement, quand tu es refusée du droit de décision et que tu dois obéissance par obligation sous peine de sanctions???
            Tu plaisantes? »
            Explique moi ce que tu peut décider maintenant que tu à le droit de vote? hahaha. La démocratie n’a jamais existé, la seul chose qu’on peut faire c’est en cas de grosse ingérence de l’état (comme en ce moment )faire une révolte, le reste à pars quelque détails c’est de la masturbation.
            Et vivre bien ne dépend pas de l’état mais uniquement de toi même (tant que c’est vivable).

            « Ah ? Les bourgeoises ne peuvent pas être féministes et leurs luttes pour l’égalité fondamentale entre les sexes sont illégitimes.
            Explique moi donc ça…
            C’est pourtant bien aussi ces mêmes bourgeoises qui ont permis de diffuser ces idées égalitaristes. »
            Faut bien comprendre truc c’est que la famille en tout cas à cette époque, est une cellule de production à deux pôles qui fonctionne avec d’une part le mari qui travail est rentre fatigué et d’autre part la femme qui s’occupe des enfants etc…Et ne va pas croire que la femme souffre plus que son mari qui taf à l’usine.
            Dans la bourgeoisie, le mari va travailler mais la bourgeoise n’a rien à faire car elle a des domestiques, elle est LIBRE et comme elle s’ennuie et voudrait aller comme son mari faire des boulot intéressants de bourgeois alors elles lancent le féminisme.
            Sauf que la prolo qui représente 95% des femmes n’a pas envie de travailler, elle n’as pas envi d’aller à l’usine. Les bourgeoises et les prolétaires ne vivent pas la même vie.
            La soit disant libération de le femme équivaut tout simplement à changer d’oppresseur, la femme passe de maîtresse de maison à esclave du patronnat, pour le plus grand bien du capitale. La seul qui jouit vraiment de libération (et encore) est la bourgeoise qui peut désormais par exemple être la potiche d’un plateau télé (si elle est belle et qu’elle passe sous la table du présentateur d’abord).
            Voilà comment les bourgeoises on escroqué le reste des femmes en court-circuitant le vrai combat qui est la lutte des classes.

            Bon tu m’diras moi je suis une lesbienne, je m’en fou de toute façon l’ancien modèle ne me correspond pas. Sauf que faut voire l’état dans lequel le monde est aujourdhui, y a plus aucun équilibre, et on ne va pas le retrouver en ayant des célibataires, le monde va s’écrouler et on va plus ou moins revenir comme avant. Car si la société dans laquelle on vit à pu en arriver là c’est grâce à une construction solide basé sur le modèle familiale. On veut (notamment les homos etc) nous faire croire que pour être heureux on doit vivre selon un certain modèle de vie soit-disant qui nous rendrais plus libre, qui n’est pas viable pour la société, sauf on à pas besoin de cette soit disant liberté parce que les gens reviennent toujours à être des mouton et à se conformer et cela dans tous le milieux y comprit les milieu soit disant subversif comme celui des homosexuel.
            Les plupart des gens sont des moutons, ils ont besoins d’être conformés, et on est des millions, ont doit pouvoir avoir un modèle stable et viable pour pouvoir vivre ensemble, donc on va en revenir à la famille c’est tout. Maintenant les gens qui sont vraiment subversifs et qui veulent vivres comme ils veulent (et ils sont rares) l’ont toujours fait et il non pas eu besoin d’une association LGBT pour le faire, mais ce qui est réaliste c’est qu’on ne peut pas construire une société qui tient si chacun va faire le mouton dans son coin. Il faut une masse de mouton…si possible sur des valeurs qui permettent de se transcender.

            Pour en finir avec le sujet des féministe, je suis tout a fait d’accord qu’il faut une égalité de droit totale (salaires etc..). Entre les hommes et les femmes . Et je déplore quand un imbécile agresse une femme à tord et en plus avec de la condescendance, ça me fait même plus mal que quand on m’agresse moi. Je sait ce que valent les femmes , et à quel point le sentiment d’inferiorité qu’elles peuvent ressentir vis à vis des hommes pour certaines est injustifié. Mais si elles se laissent faire ce n’est pas seulement à cause de la socialisation comme tu le croit et de leur infériorité physique mais à cause de leur psyché et du rapport entre psyché homme et psyché femme.

            Je comprend aussi que tu refuse de comprendre mon propos, car quand on a consacré sa vie et son corps à des concepts, les abandonner signifie presque mourir et seuls les gens qui on une grande force peuvent le faire.

          • Et bien voilà encore une belle démonstration que ton raisonnement se base pour bonne partie d’images d’Epinal stéréotypées et de lieux communs infondés, sans parler d’un parti pris évident et éminemment illogique sur certains points.

            « c’est normale qu’a une certaine époque on excluait les femmes des affaires publiques, vu que c’était un combat entre hommes (ça l’est toujours) »
            Normal
            Il est normal d’écarter la moitié de la population des affaires publiques.
            Il semblerait que diverses civilisations n’aient pas été du même avis, en trouvant des bien plus égalitaires.
            Tu trouves aussi normal qu’aujourd’hui encore cela reste en considérant que c’est un « combat entre hommes ».
            Tu n’as pas impression qu’il y a un truc qui ne va pas dans ton raisonnement?

            « Il ne faut pas voir les choses comme si tout à été fait pour faire du mal à la femme. »
            C’est sûr… Le Code Napoléon ne s’est pas fait du tout en nous infériorisant à dessein. Idem pour le détournement de la loi salique.
            Après la révolution, l’interdiction des femmes dans les assemblées nationale n’a pas été faite contre les femmes, pas plus que l’interdiction de participation à des organisations politiques.
            Ne parlons même pas des interdits pseudo-religieux.
            C’est une évidence que ce n’était pas dirigé contre les femmes…

            « Ensuite il ne faut pas oublier que les hommes aussi ont été formaté »
            Là, je suis d’accord.
            C’est justement une excellente raison pour remettre ça en cause.

            « que certaines femmes appuient aussi sur certaines faiblesses, elles sont juste plus subtiles »
            Les vilaines qui débordent de leurs statut d’inférieures institutionnelles…

            « le fait que les hommes considèrent la femme comme « inferieur » ne fait pas de la femme une victime à par si elle se détermine par rapport à lui, ça aussi c’est de la masturbation »
            Non, pas masturbation, discrimination.
            Ce n’est pas la détermination de la femme qui fait qu’elle soit ou non victime, mais bien les discriminations induites et en présence de discrimination, la question de victimité ne se pose pas, il s’agit d’une évidence.
            Tournons ça sur l’aspect ethnique pour voir si cela n’est pas purement du racisme:
            « le fait que les blancs considèrent le noir comme « inferieur » ne fait pas du noir une victime à par si il se détermine par rapport à lui, ça aussi c’est de la masturbation »
            Ose me dire que ce propos n’est pas ouvertement raciste.
            Pourquoi serait-il plus acceptable entre les sexes?

            « dans la réalité les femmes ont toujours exercé LEUR forme de domination sur les hommes »
            Là, tu dois penser à la disponibilité sexuelle.
            S’il faut en descendre si bas pour se faire entendre, tu parles d’une domination…

            « tu sous-estimes tes grand-mères qui je pense étaient bien plus intelligentes que toi parce que moins portées sur l’Ego »
            D’accord…
            Donc effectivement, tu considères qu’une femme est intelligente quand elle accepte de garder le sourire face à l’inique et l’infériorisation et qu’elle accepte de mettre sa personnalité en retrait. Tu n’as pas là encore l’impression qu’il y a un truc qui ne va pas dans ton raisonnement? L’intelligence d’être une potiche… Pathétique!
            Sinon, là, encore pas de bol pour toi, une de mes grand-mère était une petite meneuse locale du MLF à sa grande époque.

            « derrière la façade c’est loin d’être l’homme qui domine. »
            Bis repetita sur le plafond de verre, les discrimination salariale/à l’embauche/à l’évolution de carrière, la sous-représentation dans les assemblées nationales ou locales décisionnaires, les conseils d’administration, les postes d’élus nationaux et locaux, aux postes à responsabilités en général, etc…
            La façade prend plutôt de la place non?
            Alors si tu considères encore sur la disponibilité sexuelle, tu es encore pathétique.

            « Explique moi ce que tu peut décider maintenant que tu à le droit de vote? hahaha. »
            Avec un tel raisonnement, autant supprimer le droit de vote dans son ensemble et imposer directement le despotisme.
            Mais pour répondre à ta question, ce que je peux décider est de participer au processus de décision et le choix des représentants pssibles. Mon vote est noyé dans la masse, mais il en fait partie.

            « Dans la bourgeoisie, le mari va travailler mais la bourgeoise n’a rien à faire car elle a des domestiques, elle est LIBRE et comme elle s’ennuie et voudrait aller comme son mari faire des boulot intéressants de bourgeois alors elles lancent le féminisme. »
            Ghnou-ghnou! Tu n’as pas plus primaire comme raisonnement?
            Là, tu es dans l’image d’Epinal foireuse la plus totale qui débouche sur une pensée androcomplexée vis à vis du féminisme.
            Génial de ridicule!

            « Sauf que la prolo qui représente 95% des femmes n’a pas envie de travailler, elle n’as pas envi d’aller à l’usine »
            Passons l’archaïsme du temsp de Zola, le monde de l’industrie ayant pas mal évolué depuis l’époque…
            Parce que les hommes prolétaires auraient plus envie de travailler ou d’aller à l’usine s’ils avaient le choix?
            Sauf que là, tu ajoutes que les femmes ont été écartées de ces domaines statutairement. Il a fallu la première guerre mondiale pour qu’elle y fassent leur entrée et avec des salaires de misère par rapport aux hommes. « Salaire féminin ».

            « La soit disant libération de le femme équivaut tout simplement à changer d’oppresseur, la femme passe de maîtresse de maison à esclave du patronnat, pour le plus grand bien du capitale »
            Ooooh… Le théorie de la lutte des classes…
            Je corrige donc:
            Ce n’est pas changer d’oppresseur, mais en supprimer un de plusieurs, toujours selon cette même théorie de lutte des classes.
            S’il te plait, évite d’aborder sous un angle que tu ne maîtrises pas, tu fais des sophismes ridicules.

            « Bon tu m’diras moi je suis une lesbienne, je m’en fou de toute façon l’ancien modèle ne me correspond pas. »
            Pas en tant que lesbienne, en tant que femme tout court.
            Cet « ancien modèle » ne convenait pas déjà à une de mes grand-mères (bien identifiée hétérotte) et c’est pour ça qu’elle est entrée en militance contre.

            « Sauf que faut voire l’état dans lequel le monde est aujourdhui, y a plus aucun équilibre, et on ne va pas le retrouver en ayant des célibataires, le monde va s’écrouler et on va plus ou moins revenir comme avant »
            Quel rapport entre mon saphisme, le célibat, un prétendu effondrement du monde et les risques de régressions sociales?
            ???

            « Car si la société dans laquelle on vit à pu en arriver là c’est grâce à une construction solide basé sur le modèle familiale. On veut (notamment les homos etc) nous faire croire que pour être heureux on doit vivre selon un certain modèle de vie soit-disant qui nous rendrais plus libre, qui n’est pas viable pour la société, sauf on à pas besoin de cette soit disant liberté parce que les gens reviennent toujours à être des mouton et à se conformer et cela dans tous le milieux y comprit les milieu soit disant subversif comme celui des homosexuel. »
            Là, il faut que tu fasses attention aux messieurs avec les blouses blanches, ils viennent pour toi…
            Quand je parlais de préjugé foireux…
            Sinon, les société ont toujours évolué et ces évolutions n’ont pas toujours effondre la société. Tes arguments ont toujours été employés par les milieux conservateurs pour restreindre les évolutions sociales, mais les pays ne se sont pas écroulés en séparant les églises de l’état, autorisant le divorce, donnant le droit de vote aux femmes, en autorisant la contraception et l’ivg, abolissant l’esclavage puis interdisant les discriminations ethniques, autorisant le mariage entre personnes de même sexe, etc…
            Ce discours alarmiste conservateur est creux et contredit par l’histoire; et ça ce n’est plus du fantasme, mais une réalité historique vérifiable.

            « si elles se laissent faire (…) à cause de leur psyché et du rapport entre psyché homme et psyché femme »
            Thèse d’un essentialisme puant.

            « Je comprend aussi que tu refuse de comprendre mon propos, car quand on a consacré sa vie et son corps à des concepts, les abandonner signifie presque mourir et seuls les gens qui on une grande force peuvent le faire. »
            Tu sais, j’ai une vie en dehors de mes activités militantes. Une vie de famille, un travail, des amis, des passions…
            Comme toute militante sur une cause citoyenne, je ne demande qu’à raccrocher parce que les sujets sur lesquels je milite auront pris un tournant ne nécessitant plus ces luttes.
            Aucune suffragette n’est morte au moment où le droit de vote lui a été accordé. Aucun afro-américain n’est mort quand le Civil Rights Act a été signé.
            Bref: encore du préjugé creux et déconnecté de la réalité…
             
             
            Donc si on résume un peu tout ça, tu te positionnes dans une optique conservatrice reposant sur des fantasmes infondés et des aprioris tout aussi infondés. On comptera aussi quelques complexes personnels (comme ta théorie de la domination féminine dans un contexte patriarcal…) dont ils sont une forme de matérialisation.
            Ce qui est plus dérangeant, c’est quand ça tourne à la caution de certaines logiques discriminatoires.

  2. « le fait que les blancs considèrent le noir comme « inferieur » ne fait pas du noir une victime à par si il se détermine par rapport à lui, ça aussi c’est de la masturbation »
    Je suis bien content que tu dise ça, par ce que je pensais à ça quand j’ai écrit ma phrase et je suis noir. Car le gros problème actuel des miens et qu’ils se déterminent par rapport aux blancs et donc se regarde en tant que victimes et cela est d’ailleurs une manipulation consciente des haute instance de la france via des association comme sos racisme.

    « Parce que les hommes prolétaires auraient plus envie de travailler ou d’aller à l’usine s’ils avaient le choix? »
    C’est simple les hommes sont supérieur physiquement aux femmes et les femmes sont supérieur pour ce qui est des enfants (et oui c’est la nature), maintenant les féministes vont d’abord dévaloriser le fait de materner et valoriser le fait de travailler dehors, c’est en cela que je disais qu’elles imposent une vision à la base MASCULINE, si tu ne peut pas comprendre ce que je dis LA je ne peut rien faire pour toi. Et je n’ai jamais dit que le rôle des femmes était de rester à la maison à faire le ménage etc…mais materner assurément.Et n’oublie pas que aller travailler bien souvent c’est laisser une nounou s’occuper des enfants.

    « Tu sais, j’ai une vie en dehors de mes activités militantes. Une vie de famille, un travail, des amis, des passions…
    Comme toute militante sur une cause citoyenne, je ne demande qu’à raccrocher parce que les sujets sur lesquels je milite auront pris un tournant ne nécessitant plus ces luttes.
    Aucune suffragette n’est morte au moment où le droit de vote lui a été accordé. Aucun afro-américain n’est mort quand le Civil Rights Act a été signé. »
    Tu ne comprend pas ce que je veux dire, je parle de psychologie et de mort du moi. Les afro américain serais mort psychologiquement (et auraient rené pour ce cas là pour le pire) oui si ils avaient tout à coup décidé que leur combat n’était pas juste. Et le féminisme n’a rien avoir avec la cause noir, ce n’est pas du tout le même type de combat, bien qu’en apparence oui.

    Sinon je passerai sur ta psychologie à deux balle, pour info je ne me fait dominer par personne (et oui ça existe les gens réellement libre) et je préfère de loin avoir une femme au-dessus de moi hiérarchiquement qu’un homme.

    Sinon je pense que tu n’es pas assez ouverte pour comprendre mon propos et tu n’as pas une vision assez globale. Il te faut plus de sagesse (savoir+expérience+humilité) pour admettre au moins que ma thèse se tiens. En même temps ce n’est pas aussi évident que çà au premier abord et peut-être que je n’ai pas été assez clair et précis, car je ne vais pas au fond des choses, ça serait trop long. Et oui ce n’est pas une simple thèse d’ados compréhensible par un enfant comme celle des féministes, ils faut mettre en liens plusieurs faits et idées venant de plusieurs domaines pour comprendre.

    Sur ce je te souhaite bien du courage dans ta vie et bien du bonheur. J’ai été heureux de discuter avec toi.
    Bye

    • « Et le féminisme n’a rien avoir avec la cause noir, ce n’est pas du tout le même type de combat, bien qu’en apparence oui. »
      Ce sont juste deux causes égalitaristes, liées à des populations sujettes à discriminations et à infériorisations, etc, mais à part ça…
      Gloria Steinem, 10 juillet 1971:
      « Sex and race, because they are easy, visible differences, have been the primary ways of organizing human beings into superior and inferior groups, and into the cheap labour on which this system still depends. We are talking about a society in which there will be no roles other than those chosen, or those earned. We are really talking about humanism. »
      Mais c’est une féministe et ça ne t’ira pas, elle est blanche en plus, alors tourne toi vers les écrits d’Angela Davis qui était une proche des black panthers, ou plus près de nous Louis-Georges Tin du CRAN.
      Il semblerait que le lien existe bien.

      « Sinon je passerai sur ta psychologie à deux balle »
      Encore une fois soit honnête, c’est surtout que ce que j’écris te dérange, surtout que je l’étaye et l’argumente sur tes propres propos. Ca te dérange d’autant plus que je m’appuie de tes propos.
      Tes deux premières remarques vont d’ailleurs parfaitement dans le sens que j’évoque, tu réponds à côté, mais ça va dans le sens de ce que j’ai identifié de toi, sur ces sujets où tu coinces.

      « Sinon je pense que tu n’es pas assez ouverte pour comprendre mon propos et tu n’as pas une vision assez globale. »
      Ca serait plutôt de manière évidente le contraire à la manière dont j’ai démonté tes arguments qui finalement reposent surtout sur des fantasmes, des préjugés et des aprioris.

      « pour admettre au moins que ma thèse se tiens »
      Bin, elle ne se tient pas, je l’ai même démontré.

      « En même temps ce n’est pas aussi évident que çà au premier abord et peut-être que je n’ai pas été assez clair et précis, car je ne vais pas au fond des choses, ça serait trop long. »
      En même temps, ceci est un argument de défilement…

      « Et oui ce n’est pas une simple thèse d’ados compréhensible par un enfant comme celle des féministes, ils faut mettre en liens plusieurs faits et idées venant de plusieurs domaines pour comprendre. »
      ROTFL !!!
      En pratique, jusque là, tu as surtout mis en lien des fantasmes, des préjugés et des aprioris comme je l’ai démontré.

      • « je l’étaye et l’argumente sur tes propres propos. Ca te dérange d’autant plus que je m’appuie de tes propos »
        « j’ai démonté tes arguments »

        Mais ma pauvre tu n’as rien démonté du tout et tu ne peut rien démontrer parce que ta vision je la connais, c’est une vision PRIMAIRE et enfantine et j’ai toujours ta futur réponse et je ma démonte avant même que tu réponde sauf que tu ne la cite pas. ex: pour ta première remarque j’ai dit « bien qu’en apparence oui » mais je vais pas tout développer.
        Soit tu n’es pas assez intelligente pour comprendre et soit surtout tu ne veut pas comprendre, comme toute lesboféministe qui se respecte.

        Je n’ai jamais dit qu’il n’y avais pas de droit féminin à défendre j’ai juste dit que le féminisme revient à un endoctrinement certes différent mais un endoctrinement quand même qui de toute façon ne tiendras pas dans le temps car si l’ancien à tenu c’est qu’il y avait une BASE de réalité et surtout une certaine organisation qui FONCTIONNAIT. Le nouveau est basé sur le fait que homme et femme sont exactement les même ce qui est faux et donc dès qu’il y aura un évènement majeur dans l’histoire lors duquel tout le monde va redescendre sur terre, tout vas s’effondrer.Le naturel c.a.d une organisation qui permet la survit et la pérennité de l’espèce suivant un schéma de BASE s’appuyant sur les caractéristiques GENERAL (moyen) naturels de groupes d’individu que sont l’homme et la femme, va revenir au galop. Car quand il y a danger de mort l’ego basé sur de l’endoctrinement se fait petit ou meurt.

        La différence entre toi et moi c’est que je comprend parfaitement ton raisonnement qui est d’ailleurs très simplet, aussi bien les aboutissants que surtout les tenants. Alors que toi tu refuse de voir tous mes tenants parce que cela est en dehors de ta vision du monde étriqué. Que tu discute et veuille réfuter mes tenants je suis d’accord mais le problème c’est que tu regarde les aboutissants et ensuite répond en ignorant mes tenants et faisant comme si j’étais un lourdeau soit disant complexé (ce que sont à peu près toutes les lesboféministes).

        Mon raisonnement se tient largement, après on peut être adepte de la théorie du genre qui est totalement fausse , on a pas tous le courage d’assumer la vérité.
        ou alors c’est trop dur à comprendre car il y a trop de variables ce n’est pas du « féminisme ».
        Si tu es quelqu’un d’honnête (il n’est pas interdit de rêver) et d’intelligent, relit mes commentaire tu comprendras, après tu peux ne pas être d’accord car pas assez instruite.
        Ce seras mon dernier commentaire, peut-être que ça servira a quelqu’un d’autre à défaut de te servir.
        Bye

        • Merci d’avoir confirmé que j’ai mis dans le mille pour ce qui te concerne.

        • Au fait…
          Il faut quand même que je te le dise.

          « si l’ancien à tenu c’est qu’il y avait une BASE de réalité et surtout une certaine organisation qui FONCTIONNAIT. »
          Avec un tel raisonnement, comme le servage et l’esclavage ont aussi duré des siècles selon une organisation qui fonctionnait, tu leur donnes une légitimité.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.