Black Ferns – Ko Uhia Mai

16 octobre 2011 à 23:52 | Publié dans Penthésilée, Z'inclassables | 2 commentaires
Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,
Bon, si vous êtes comme moi il y a quelques jours, vous devez vous demander ce qu’est le sujet de cet article, alors je vais commencer par quelques explications…
(Au fait, je vous rassure, je n’aime toujours pas le sport. C’est juste parce que ça m’a intriguée. Déjà que j’ai vraiment découvert le football féminin cette année avec la coupe du monde… Eho, je ne suis pas la seule! Avant je ne pouvais que les soutenir dans le fait qu’elles râlent que le foot féminin est largement moins de budgets que le foot masculin, là, j’ai pu constater qu’elles avaient un vrai esprit sportif et ne faisaient pas de caprices contrairement à leurs homologues masculins, mais je m’éloigne de mon sujet…)
Définitions
Black Ferns
Black Ferns
Les « Black Ferns », les « Fougères Noires », sont l’équipe de rugby féminin de Nouvelle-Zélande.
Elles ont été championnes du monde à chaque fois depuis la première coupe en 1998.
Ko Uhia Mai
Si les « All Blacks » ont leur haka, le « Ka Mate », les Black Ferns ont aussi le leur, le « Ko Uhia Mai » (Faisons le savoir).
Création
Leur haka est une composition originale. Elle a été composée par Whetu Tipiwai suite à des entretiens avec Farah Palmer, leur ancienne capitaine sur ce que représentaient les Black Ferns. En août 2006, il donna les paroles (Kupu) aux Black Ferns. La joueuse Exia Edwards a ensuite travaillé sur le rythme (Rangi) avec Mania Parihi, puis mis au point la chorégraphie avec l’équipe.
Une vidéo pour voir et entendre
Pour la coupe du monde 2006:
Les paroles
Kaea:
Ko ngā Mamaku o Aotearoa
Kia mau
 
Meneuse:
Fougères Noires de Nouvelle-Zélande,
Soyez prêtes et attentives
 
Katoa:
Hi
 
Toutes:
Hi (Prêtes!)
 
Kaea:
Torona titaha
A uhia mai
Ko wai ngā Hine
Ko wai ngā Hine
 
Meneuse:
Commençons
Faisons le savoir
Qui sont ces femmes?
Qui sont ces femmes?
 
Katoa:
Ko ngā Mamaku e ngunguru nei
Hi au, au, aue ha
 
Toutes:
C’est le grondement des Fougères Noires qui se fait entendre
Hi au, au, aue ha
 
Kaea:
Ko Hineahuone
Ko Hinetatama
Ko Hinenui te pō
Ki te whaiao,
 
Meneuse:
De Hineahuone,
Hinetitama, et
Hinenui te pō nous sommes venues
Pour passer du vide (monde surnaturel)
 
Katoa:
Ki te ao marama e
Hi ah haha
Mauri ki te Rangi
Me te Whenua
Ngā kapua whakapipi
Mai ngā Maunga tītia e
 
Toutes:
Vers le monde de l’illumination
Hi ah haha
Force de la vie d’en haut (les cieux)
et d’en bas (la terre)
Les nuages ​​qui s’amoncèlent
Des montagnes qui percent le ciel
 
Kaea:
He tia he tia
Te Moana nui–a–Kiwa
Mai ngā Tōpito
Ki ngā Moutere
 
Meneuse:
Faisons le, faisons le
Vers les mers
Depuis les coins de l’île
Vers les îles voisines,
 
Katoa:
O te ao whānui e
Hi ah haha
Tūmai rā koe
Te mana wahine
Te wharetangata
Ngā Mamaku o Aotearoa
he tia he tia
He ranga he ranga
 
Toutes:
Et autour du monde
Hi ah haha
Vous garder la tête haute et fière
Les femmes de force et de prestige
Qui porteront le futur
Les Fougères Noires de Nouvelle-Zélande
Faisons le, faisons le
Dépêchons, dépêchons
 
Kaea:
Turuki turuki
 
Meneuse:
Allons-y, allons-y
 
Katoa:
Paneke, paneke
 
Toutes:
En avant, en avant
 
Kaea:
Turuki, turuki
 
Meneuse:
Allons-y, allons-y
 
Katoa:
Paneke, paneke
Haere mai te toki
Haumi ee, hui e
Taiki ee
Hi!
Toutes:
En avant, en avant
Lors qu’arrivera le défi
Nous nous rassemblerons et nous unirons
Avec force
Hi! (Ce sera fait)
Au fait…
Pour ceux qui seraient tentés de se moquer d’un haka féminin:
1 C’est réellement traditionnel.
2 Elles ont remporté la coupe du monde 4 fois sur 4. Sur 7 fois, leurs homologues masculins ne l’ont fait qu’une seule.

http://damepapote.canalblog.com/archives/2011/09/09/21990012.html

– Envoyez vos commentaires –

2 commentaires »

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

  1. Le haka ressemble beaucoup aux parades d’intimidations animales… Mais l’homme a-il vraiment besoin de ces parades pour paraître violent ?

    • Je ne sais pas si c’est à prendre comme ça, mais je ne suis pas une spécialiste.
      En tant que danse de guerre à l’origine, c’est pour atteindre psychologiquement l’ennemi qui n’est pas confiant avant le combat. En version sportive, ça doit tourner de ça aussi, mais pour ce qui sont confiants, je crois que ça doit motiver au contraire, pour les remettre à leur place. Ca peut même amuser, je pense, selon la tournure d’esprit. (Et je ne parle même pas de certaines moqueries ou dérisions que cela peut évoquer. exemple: Le Haka Gascon)
      Dans cette version féminine, du fait d’avoir vu les textes, j’y vois plus un truc pour se dynamiser entre elles, mais je peux me tromper sur leur approche.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.