Après nos soutifs, aidons les à brûler leurs voiles… (4)

15 septembre 2010 à 09:21 | Publié dans Circé, Penthésilée | 5 commentaires
Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Suite de
Après nos soutifs, aidons les à brûler leurs voiles… (1)
Après nos soutifs, aidons les à brûler leurs voiles… (2)
Après nos soutifs, aidons les à brûler leurs voiles… (3)
Ayant montré avec les articles précédent de cette série qu’il s’agit bien d’une démarche féministe présente aussi chez des femmes d’origine musulmane, voire toujours musulmane, que ces femmes sont de diverses origines ethniques, qu’il y en a même de plus virulentes que moi sur ce sujet, ayant déjà montré aussi que je m’en prenais toutes religions faisant montre de misogynie, ayant évoqué la pas-si-blanchitude de ma compagne, ayant évoqué ma copine Aïcha dans un article ou deux, n’ayant pas encore évoqué mon admiration pour les travaux de Caroline Fourest sur le sujet mais ça pourrait venir un jour, je me permets de développer un article personnel.
Sans entrer abruptement dans la polémique, abordons l’argument théologique…
(Je n’entrerai même pas sur le sujet que le coran ait été écrit longtemps après la mort de Mahomet et de ses compagnons et que Mahomet étant illettré, il aurait eu du mal à l’écrire, surtout décédé… Question « commandements divins » retranscrits avec fidélité et étant la « parole divine », ça part mal dès le départ, ce n’est pas crédible, mais ce n’est pas le sujet, j’ai déjà abordé ces problématiques ICI et ICI…)

Comme on tente de nous le faire croire, l’ordonnance du pour du voile est il un commandement marqué dans le coran?

Alors, voici les sources que l’on donne:

Sourate 24, An nour, verset 31:
Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu’elles rabattent leur khimar sur leurs poitrines; et qu’elles ne montrent leurs atours qu’à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu’elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes….

et

Sourate 33, Al ahzab, verset 59:
Ô Prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs jilbeb: elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux.
De là, se pose naturellement la question de savoir ce que peuvent bien être un khimar et des jilbeb…

Les traductions courantes donnent respectivement ‘voile’ et ‘grands voiles’

Mais question fringues, il n’y a pas besoin de me pousser beaucoup pour me lancer à faire quelques recherches…
Une recherche rapide sur n’importe quel moteur de recherche vous montrera d’immondes sacs à patates, cependant, il convient de se pencher un peu plus à l’époque et localement sur la péninsule arabique pour trouver que ça n’a aucun rapport avec ces horreurs… Je vous l’accorde, ce n’est pas simple à trouver.

Et là, surprise!

Khimar/khumur: C’est un châle. Sa vocation première est d’être porté sur les épaules, tout autre port, en particulier sur la tête n’est lié qu’aux circonstances, froid ou sortie au soleil intense. Sinon, il reste sur les épaules, voire noué à la taille si son port aux épaule est inadapté aux épaules.

Jilbâb/jilbeb: C’est tout simplement une robe ample, ça a d’ailleurs donné le mot que l’on connait mieux: djellaba.
Après avoir fait quelques recherches plus approfondies, il s’avère que le jilbâb d’époque est ouvert sur le devant et s’attache, en aucun cas il n’a vocation à couvrir la tête… …ou alors, ça en devient ridicule…
Là, je dois passer outre encore le fait que l’espèce d’imbécile ayant la parole sur le second extrait est incapable de reconnaitre une femme tellement il peut avoir le nez plongé dans son décolleté et qu’il trouve normal de les violer par la suite.
A part ça, c’est censé être d’un très haut niveau de spiritualité…
Le premier passage fait donc référence à rabattre son châle sur sa poitrine, le second à rabattre les revers de sa robe sur sa poitrine.

Il faut quand même être sérieusement tordu pour arriver à confondre la poitrine d’une femme avec sa tête (sauf si vous êtes comme l’autre tâchon obsédé qui n’est pas fichu de reconnaitre leur visage si elles ont un décolleté…).

Au bout du compte, ces passages sont même insultants pour les hommes. Sous prétexte qu’une femme ne serait pas avec la poitrine complètement couverte, ça les transformerait en obsédés sexuels incontrôlables. D’un autre côté, ça correspond tout à fait à ce qui est valident en long et en large par des « docteurs de la foi »…
Il faut arrêter le délire! Si ces hommes ne savent pas se tenir, c’est qu’ils sont quoi? Des croyants? Des hommes justes? Pfff…
Et il est censé y avoir de la spiritualité là-dedans?

Bref, avec ça, on en arrive qu’il n’y a aucune sourate dans le coran évoquant le port d’un voile sur la tête pour les femmes.

Cependant, on en arrive quand même à la conclusion suivante:
Dire que le port du voile est une obligation pour les femmes marquée dans le coran est un mensonge, une fumisterie et une mécréance !
Il existe bien des hadîths qui sont interprétables dans ce sens, hors, ils sont censés être des paroles de Mahomet et de ses compagnons à titre personnel, en rien ils ne sont censés retranscrire des paroles ou une volonté divines. Eux-mêmes sont sujets aux mêmes restrictions de crédit que le coran du fait du décalage entre les évènements et leur transcription.

Quant aux dits de Aïcha, une des épouse de Mahomet, qui sont censés y être retranscrits, je n’ose même pas imaginer l’état psychologique d’une femme qui a connu sexuellement à l’âge de 9 ans son mari ‘prophète’ quinquagénaire. Elle est d’ailleurs la principale source de la chose.

Quant à la charia, elle n’est qu’un ensemble de lois n’ayant jamais (mais alors un jamais de chez jamais) eu la moindre inspiration divine, découlant de l’interprétation arbitraire des deux sources précédemment citées.
Alors qu’on arrête de dire que ces histoires de voiles sont du domaine du religieux, car ça n’en est pas !
Rien que pour ça, il est pour moi indubitable que le port du niqab /hijab /jilbab (dans sa définition moderne) /tchador /burqah /autres est un instrument d’oppression des femmes et non une simple pratique présentée comme religieuse pour se dédouaner de sa réelle nature puante de machisme patriarcal.

L’hypocrisie est allée jusqu’à changer les définitions des noms de ces vêtement pour devenir ces signes de soumission pitoyables, enfoncés dans les consciences générations après générations pour être sûrs (notez le masculin) que ces femmes ne puissent s’y soustraire.
C’est donc bien une pratique de domination absolue visant les femmes que représente cette pratique que la religion n’excuse même pas.

Pour moi donc, vouloir volontairement se voiler dans ces conditions est bien comme réclamer des chaines d’esclaves.
J’exprime donc ici ma totale solidarité d’âme envers mes sœurs, femmes de toutes ethnies, en lutte pour se libérer d’un patriarcat pseudo-religieux arbitraire et hypocrite.
Féminisme islamique
Féminisme lesbien
Qu’elles décident de garder leur foi, de la renier ou d’en changer, cela ne concerne qu’elles à titre individuel et personne n’a son mot à dire du moment que cela est fait en pleine conscience et sans contrainte.
Je pleure de rage pour toutes celles qui tombent face à l’obscurantisme de personnes se prétendant « être religieux » et qui sont la honte même du mot « religion ».
J’en appelle à toutes celles qui croient défendre leur religion, leur foi ou leur dieu dans l’observance et la défense de préceptes qui sont en eux-mêmes l’expression de la mécréance de certains hommes qui se sont autoproclamés d’une autorité divine à un moment de l’histoire.
Ouvertement, je les appelle à rejeter ces préceptes, voire à entrer en la rébellion contre eux, au nom même de leur foi !
J’en appelle à toutes celles qui croient défendre leur liberté de conscience et de religion en défendant les outils de leur oppression, alors que ceux-ci ne sont que des hérésies selon leurs principes mêmes.
Au nom de l’amour qu’elles portent à leurs jeunes sœurs, leurs filles ou à leurs petites-filles, je les exhorte et les implore de ne plus transmettre ces mensonges ou de les dénoncer en raison de ce qu’ils sont en réalité: la trahison même du Divin et du Sacré.
Suite:
Après nos soutifs, aidons les à brûler leurs voiles… (5)

– Envoyez vos commentaires –

5 commentaires »

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

  1. Super article. Merci pour avoir transmis tes recherches sur la question du voile. Ce voile ne montrant que les yeux que les catholiques ont fait également porter aux femmes, ici, en Europe, lorsqu’elles étaient mises en présence d’ecclésiastiques style pape. Cet instrument n’a pas toujours été l’apanage des musulmans et de leur religion. Ce qui prouve que l’oppression des femmes sous couvert de religion est universelle ou pas loin.

    • Tu as raison de rappeler ce détail par rapport aux catholiques aussi.
      Par rapport au pape, il est amusant de voir que Michelle Obama et Laureen Harper (épouse du premier ministre canadien), ainsi que toutes les femmes des délégations américaine et canadienne se sont pliées à ça en juillet 2009 lors d’une sortie en marge du G8. La présidente du gouvernement (équivalent de première ministre) croate Jadranka Kosor c’est pliée aussi.
      A côté de ça, Angela Merkel a toujours refusé de se plier à cette coutume, elle a même eu le cran de refuser de se voiler pour entrer dans une mosquée en 2008 en Algérie.
      Mais ce n’est pas la seule, les deux dernières présidentes d’Irlande, Mary Robinson et Mary McAleese ont refusé elles aussi, tout comme Eva Luise Köhler (épouse du président allemand) et bien d’autres.
      Quant à la nôtre, je ferai comme Simone Veil a fait: l’ignorer.

      Sinon, je ne suis pas d’accord pour dire que c’est propre à la religion, aux religions des livres, oui, aux autres, toutes sont loin de l’être et celles qui le sont n’y mettent pas une « raison divine » mais bien un aspect social.

  2. BRA-VO !!!

    Je ne le savais pas et je vais le faire savoir !

    Eric

  3. qu’allah te guide


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.