Arguments (même des plus débiles) contre l’ouverture du mariage aux personnes de même sexe

6 septembre 2010 à 11:12 | Publié dans Arc en ciel, Penthésilée | 17 commentaires
Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Juste histoire de les lister un peu.
Je sais que ça a déjà été fait, mais on en oublie toujours, surtout parmi les plus débiles…
Bon, là, je ne vois que pour le mariage, pas pour les enfants même si j’aborde le sujet rapidement sur un des arguments, il faudrait que je le face un jour aussi, mais je crois que le déblocage du mariage permettra par cascade de très rapides évolutions sur le terrain de l’homoparentalité.

Une autre remarque préliminaire, on parle souvent de mariage gay ou mariage homosexuel, ceci n’est en rien une réalité de revendications, juste un abus de langage, car ce qui est réellement revendiqué sur ce sujet est une égalité totale de droits pour l’accès à la même institution que les hétéros.

Alors pourquoi ne partir qu’en logique « arguments contre »?
C’est simple, la législation a été construite sur un modèle du mariage ne concernant que les couples hétéros, de là, la demande d’ouverture aux couples homos a été clairement émise et refusée. L’affaire du « mariage de Bègles », même si je pense qu’elle a été menée en dépit du bon sens, a permis de montrer que seule une logique administrative empêchait la validation de ce mariage.
La légitimité de la demande se situe au nom du principe de l’égalité citoyenne, aussi, au nom de quoi se positionne la légitimité du refus de cette ouverture?

Bon… Je vais commencer par les plus débiles, histoire de m’en débarrasser vite fait.
Le mariage est l’union entre un homme et une femme.

Allo? C’est justement tout l’enjeu du débat de voir des arguments légitimes visant à interdire une évolution de définition…
C’est comme le droit de vote, avant, c’était juste pour les homme, maintenant ça marche aussi pour les femmes. Les temps changent Allo? c’est le but du débat de voir à changer cette définition ou non…
C’est pas possible d’être aussi cruche… et après ça ose s’exprimer et considérer avoir un avis intelligent… Pfff…

C’est contre-nature.

On a dit que c’était pour les gens qui avaient une capacité de réflexion!
Dans la nature, le mariage n’existe pas, c’est une institution humaine, civile. Le code civil de la nature n’a jamais été écrit…
Il conviendrait de faire un test de QI, histoire de se marrer…
Quant à ces histoire de contre-naturalité, voir: ICI.

C’est une ouverture à d’autres choses comme la polygamie, la zoogamie ou on ne sait quoi encore…

Là, ça donne envie de proposer une loi pour un niveau de QI minimal pour le droit de vote. Mince ! Il y a un homme politique qui a déjà sorti cet argument ! Mince ! Il y a un parti qui l’a soutenu et des gens qui ont voté pour lui !
Pour la zoogamie, il faudrait qu’un animal soit en mesure de remplir et signer les papiers nécessaires, confirmer avoir compris ce à quoi ça l’engage et qu’il le fait de son plein gré, ce qui est loin d’être gagné…
Pour la polygamie, c’est un autre sujet, il y a des aspects culturels, mais d’un point de vue humain, c’est discutable sur la base qu’aucune des parties ne soit lésée, que le consentement soit totalement libre pour toutes les parties, que toutes les parties soient liées de manière égale entre elles, etc. … Dans tous les cas, c’est un tout autre débat!

Si on autorise le mariage homosexuel, il y aura plus d’homosexuels.

Bin voyons… Les neurones sont vraiment en panne… Comme si une loi pouvait changer l’orientation sexuelle des gens…
Il est clair que risque de s’en suivre le fait que de nombreuses personnes puissent assumer plus facilement leur homosexualité. Il est possible aussi que le nombre d’homos se cachant derrière une façade hétérosexuelle diminue. Mais en aucun cas, le nombre d’homos changera.
Le recul sur les pays ayant déjà ouvert le mariage aux personnes de même sexe montre d’ailleurs que cet argument est faux.
Quand bien même il serait correct, quelle importance cela pourrait-il avoir?

Il n’y a pas discrimination, parce qu’une lesbienne peut toujours se marier avec un homme et un gay avec une femme.

Aussi débile qu’il puisse être, j’ai déjà rencontré cet argument.
Il y en a qui semblent tout à fait logique dans notre société de décider de se marier avec une personne qu’on aime pas et pour laquelle on a aucune attirance…

Alors poussons un peu plus loin pour démonter en argumentant dans du plus concret…
Le préambule de la constitution de 1946, troisième point, prévoit:

La loi garantit à la femme, dans tous les domaines, des droits égaux à ceux de l’homme.

Ce préambule est tacitement reconduit sur les constitutions suivantes et est donc toujours d’actualité.
Ainsi, si un homme a le droit de se marier avec une femme, une femme doit en avoir le droit aussi, de plus, si un homme n’a pas le droit de se marier à un homme, une femme ne doit pas en avoir le droit non plus.
Constitutionnellement parlant, le mariage doit donc se définir comme indifférent au sexe de chacun des membres du couple ou ne pas exister!

Bon, là, on va passer à du un peu plus sérieux, mais le constat reste toujours le même, il n’y en a aucun qui tienne réellement la route d’un point de vue logique ou citoyen pour peu que l’on réfléchisse un peu.

Ces arguments sont réels, mais le signe que beaucoup de gens sont simplement en train de les utiliser parce que c’est la ligne de leur mouvance et non le résultat d’une réflexion en connaissance du sujet.

Ca peut être aussi par hypocrisie comme une certaine asso LGBT associée à un parti qui était contre parce que « ce n’est pas dans la ligne du parti » et que « le grand chef est contre ».
(Personnellement, je trouve ça minable.)

Pour ceux pour qui c’est un autre problème idéologique, religieux par exemple, le réel motif de refus du mariage entre personnes de même sexe n’est que la stupide observance de préceptes arbitraires pour certains et de l’homophobie primaire pour d’autres.
Cela remettrait en cause l’ordre social.

En quoi le fait que deux personnes de même sexe remettrait il en cause l’ordre social?
Au contraire, ça serait plutôt un facteur stabilisant, le contexte légal du mariage leur permettant une meilleure sécurité dans leurs investissements dans la vie sociale et économique.
Dans le cas du décès d’un des deux membres du couples, cela peut éviter des problèmes à celui qui reste, voire aux enfants de ce fameux couple. Le mariage éviterait ou amoindrirait ainsi certaines précarisations et situations sociales délicates. Au bout du compte, l’évitement de ces problèmes serait donc un gain pour la société civile.
Le recul sur les pays ayant déjà ouvert le mariage aux personnes de même sexe montre d’ailleurs que cet argument est faux.

A ce sujet, en quoi serait il une mauvaise chose de changer l’ordre social quand celui-ci est source de discriminations? La libération de la Femme (par exemple) a changé l’ordre social, et franchement, c’est loin d’être un mal. Ca a commencé à mettre un terme à des siècles d’injustices envers la moitié de la population.
Mais autant citer une autre remise en cause majeure: l’abolition de l’esclavage.

Cela pourrait choquer des personnes pour lesquelles le mariage à une connotation religieuse.

Dans un pays laïc où l’église est séparée de l’état depuis plus d’un siècle et dans laquelle le mariage est considéré comme une institution civile depuis plus de deux siècles, l’argument de religion ne tient pas.

Il est d’ailleurs à remarquer que le mariage n’est pas une institution qui a été inventée par les religions auxquelles il est fait référence, au mieux, elles en ont hérité d’une religion antérieure, certaines n’ont d’ailleurs pas connu le mariage à leur fondation, il n’est donc pas de leur ressort de dire en quoi le mariage consiste fondamentalement.

De même, ça serait valider que sous prétexte de religion, on ait le droit de discriminer dans notre pays laïc! Inacceptable!

C’est contre le dessein de dieu pour les humains.

Voir supra.

D’ailleurs, j’attends toujours que « dieu » ose venir me le dire personnellement en face… Il sera bien reçu ce petit <-auto-censure->
On notera d’ailleurs qu’il n’est jamais intervenu personnellement pour exprimer un tel contre-dessein lors des débats préliminaires dans les pays où l’ouverture s’est faite.

Le mariage a vocation à fonder une famille et à y élever des enfants, hors les homos ne peuvent pas voir d’enfants.

Cela implique quelques remarques:

  • Etre homosexuel(le) ne rend pas stérile.
  • On devrait donc interdire aux couples stériles (pour raison d’âge ou de problème biologique) de se marier.
  • Il n’est demandé actuellement aucun certificat de fécondité pour pouvoir se marier.
  • Même si l’adoption est interdite actuellement pour les couples homos, il n’est pas dit que cette interdiction ne tombe pas.
  • Même si la gestation pour autrui (mères porteuses) est interdite actuellement pour les couples homos, il n’est pas dit que cette interdiction ne tombe pas.
  • Il faudrait proclamer un divorce d’office des couples s’étant mariés et n’ayant pas eu d’enfants pendant une période prescrite définie par la loi, s’accompagnant de pénalités financières lourdes, ainsi que de poursuites pour fraude fiscale. Mêmes sanctions pénales pour les couples divorçant sans avoir eu d’enfants.

Mais le problème ne se pose même plus en ces termes, de nombreux homos ont déjà des enfants en France. Il conviendrait de leur donner, selon cet argument, de leur ouvrir le mariage pour leur donner ce cadre pour les élever.

Et si vous vous posez la question du comment, c’est simple:

  • Une lesbienne ou une bisexuelle peut très bien se faire inséminer d’une manière quelconque pour tomber enceinte.
  • Des couples étrangers ou binationaux mariés à l’étranger peuvent avoir des enfants reconnus.
  • Des adoptions de la part d’un célibataire
  • Des reconnaissances de paternités (réelles ou fictives)
  • etc. …

Et oui… Les homos ont déjà des enfants…

Il y a beaucoup d’homos qui sont contre le mariage entre personnes de même sexe.

Il y a aussi beaucoup d’hétéros qui sont contre le mariage, aussi employer cet argument pour refuser le mariage aux homosexuels, c’est aussi demander la suppression du mariage pour les hétérosexuels.
Si toute notion de mariage est supprimée en France, alors ok, la demande des homos devient illégitime, mais là, je crois que ça va mettre un sacré bazar les premiers temps…

Cela nuirait aux enfants.

En quoi?
La réalité quotidienne ne changerait en rien pour ce qui est de la vie pratique des enfants de ce couple, il y aurait juste un contexte socialement plus sûr.
Pour ce qui est des enfants extérieurs, ça ne leur concernerait absolument rien, puisse que ce n’est pas leur famille…

Ca pourrait donner le mauvais exemple aux enfants

Alors là, je ne plaisante plus parce que c’est grave.
Même si les gens qui émettent cet argument ne s’en rendent pas toujours compte sur le coup, c’est clairement un jugement de valeur sur des personnes. Un couple homosexuel qui s’aime serait donc un « mauvais exemple ». Ca s’appelle ni plus ni moins que de l’homophobie.

Ils pourraient divorcer.

Oui… Comme les couples hétéros…

Cela nuira à l’institution du mariage.

En quoi?
Ca ne changera absolument rien pour les autres couples. Il n’y aura pas de perte de droits pour les couples hétérosexuels mariés.

Ca ne s’explique pas, c’est une question de principes.

Au contraire, des principes, ça s’explique.
Là, ça sonne plus comme de la honte de la raison réelle qu’on ne veut pas exprimer.

Il y a déjà le PACS pour les homos.

Quel rapport?
D’abord, le PACS n’est pas réservé aux homos, il y a beaucoup plus d’hétéros qui en passent que d’homos, mais surtout, le PACS n’ouvre pas du tout aux mêmes droits.
Le fait que le PACS existe n’empêche pas de vouloir se marier. Nombre de PACS passés par des hétéros sont révoqués au moment où ceux-ci veulent se marier, les homos voudraient faire la même chose, pour les mêmes raisons, le PACS n’est pas suffisant.

Les homos veulent singer les hétéros en se mariant.

Si par « singer », on veut dire « avoir les mêmes droits », c’est le cas.
Si par « singer », on veut dire « ne plus être des sous-citoyens », c’est là aussi le cas.
Si par « singer », on veut dire « vouloir le mieux pour leur couple », c’est toujours le cas.
Si par « singer », on veut dire « avoir la même sécurité pour leur partenaire de vie et leurs enfants », c’est définitivement le cas.

Je sais que dans la devise de mon pays « Liberté, égalité, fraternité », ça ne concernait pas les femmes au moment où cela a été émis, mais rien que vouloir distinguer les homos et les hétéros dans les dispositions légales, c’est encore le non-respect de cette devise.

Juste pour rappel: la seule différence de fond que nous avons avec les hétéros, c’est le sexe d’appartenance de notre partenaire de vie.

Il leur faudrait quelque chose donnant lieu aux même droits mais qui ne s’appelle pas « mariage ».

Outre que ça ne respecte pas l’égalité citoyenne et continue d’entretenir des différences entre les couples homos et hétéros, cela voudrait dire que toute la législation devrait être faite en doublon.
Il est absurde de vouloir distinguer pour raison de « tradition » ce qui revient au même.
Et on va trouver quoi comme nom pour désigner nos enfants, nos foyers, nos noces, nos lits conjugaux, nos héritages, etc.?

S’ils ont décidé d’être homos, ils n’ont qu’à assumer.

D’abord, pas plus qu’on ne décide de la couleur de sa peau, on ne décide pas non plus qui on va aimer ou de son orientation amoureuse. Dirait-on « Tu as décidé d’être noir, tu n’as qu’à assumer. »?
Ce niveau de réflexion serait à mettre dans celle de plus haut, c’est débile.

Continuons… Outre le fait que ça ne soit pas choisi, ça veut dire quoi « assumer »?
Ca veut dire pour une lesbienne « accepter les viols correctifs« ?
Ca veut dire « accepter de se faire insulter sans répondre »?
Ca veut dire « accepter toutes les discriminations dont nous sommes l’objet »?
Ca veut dire « accepter toutes les violences physiques et psychologiques qu’on nous fait subir »?
Ca veut dire « accepter de se faire battre à mort »?
Ca veut dire en Iran « accepter de se faire pendre »?
Ca veut dire pour certains « accepter de se faire mettre à la rue par sa famille »?
Alors, oui, je crois qu’on assume déjà quand même pas mal…

L’homosexualité doit rester dans la sphère privée.

Pas de bol, quand ça concerne une institution civile, c’est justement un problème légal, donc public, qui est le sujet du moment.

C’est comme pour l’époque de la libération de la Femme, on peut même ressortir le vieux slogan:

« Le privé est politique. »

parce que l’organisation de la vie privée se définit dans un cadre culturel et légal, lui-même découlant de la politique.

Et si on donne le mariage aux homos, ils demanderont quoi après?

Tout simplement l’égalité totale des droits, mais on la demande déjà…
Pas de bol, c’est censé être un des principes fondateurs de notre nation.
Comme les femmes à l’époque, les homos réclament que leurs droits ne soient pas inférieurs, mais égaux, à ceux du mâle blanc hétéro dont Napoléon s’est servi comme référence pour établir son code civil.

C’est même dans l’article premier de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme:

Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

Il manque juste l’orientation amoureuse dans quelques articles…

La société n’est pas prête.

Etrangement, c’est le genre d’argument qui revient surtout dans les milieux politiques…
« La société » n’était pas prête au droit de vote des femmes, à l’IVG, à la contraception, à la fin de la peine de mort, à la fin de l’esclavage, etc. …
Aux états unis, en Afrique du Sud, « la société » n’était pas prête au vote des noirs.
Autant le dire tout de suite, cette version de « la société » n’est rien d’autre qu’un système sortant avec tout son passif.

« La société » est pourtant censée être tout à fait autre chose: l’ensemble des citoyens et résidents. Le problème est donc tout autre: trouver les solutions pour organiser au mieux l’ensemble de la population sur le territoire, et c’est pour cela que nous avons des élus censés faire ce travail.

La réelle traduction est donc:

« C’est un risque de suicide électoral ! »

parce qu’il y a pleine conscience qu’il y a une partie de l’électorat qui est homophobe et que ça ne passera pas pour eux. Aussi, cette attitude de faire passer un intérêt électoraliste avant l’intérêt citoyen (par le fait qu’il s’agisse de l’intérêt d’une partie significative des citoyens sans pénalités pour le reste), ce n’est ni plus ni moins que de la trahison envers la nation !

On ne peut pas le changer car c’est l’union d’un homme et d’une femme depuis des siècles.

Et alors?
Pendant une durée plus longue encore, la femme a été considérée comme inférieure à l’homme, et pourtant on a pu le changer.
Pendant une durée plus longue encore, on a vécu en monarchie, et pourtant on a pu le changer.
Pendant une durée plus longue encore, la navigation était à voile et à rame, et pourtant elle a pu changer.
Pendant une durée plus longue encore, la quasi-totalité de la population était rurale, et pourtant elle a pu changer.

Sur ce sujet, pas besoin de progrès techniques, pas besoin de révolution armée, pas de transformations majeures de société, c’est juste une histoire de volonté à changer les choses, cet argument est juste un argument d’hypocrisie.

Dans le mariage, il faut une altérité sexuelle.

Il faut une altérité pour se marier? Mais pourquoi se limiter à une altérité sexuelle?
Il faudrait aussi une altérité ethnique, religieuse, sociale, politique, culturelle, etc. …
Outre le fait que ceux qui parlent d' »altérité » ne soient pas vraiment pour que les autres soient en plus, pourquoi poser une principe d’altérité dans le mariage, sauf vouloir hypocritement ne pas affirmer un autre argument.

Ce n’est pas une priorité.

Ca, c’est un argument d’hypocrisie.
Il y a des tas de lois qui passent mois après mois sur des sujets encore moins prioritaires, alors que dans le cas du mariage entre personnes de même sexe, c’est un sujet qui a été d’actualité depuis avant même le PACS.
Voici donc par exemple un projet de loi plus prioritaire: 09-679, c’est une évidence que c’est une attente d’un nombre significatif de Français qui réclament ça depuis longtemps…

Il faudrait changer des éléments administratifs.

Et alors? C’est une chose régulière, ça se passe tout le temps, qu’il s’agisse de procédures, de formulations, d’imprimés, de documents officiels, etc. …

Tous les maires ne voudraient pas les célébrer.

En tant qu’officier d’état civil, les maires ne sont pas obligés de célébrer tous les mariages eux-même, ils peuvent déléguer à des agents communaux titularisés. Cependant, ils ne peuvent refuser ou retarder un mariage sans un motif légalement valide, sous peine de poursuites. Pas de bol, c’est la loi…

Bon, là, je crois que j’ai fait le tour des principaux et même plus, n’hésitez pas de m’indiquer ceux que j’aurais pu oublier…

Sinon, histoire de voir les choses autrement:
Mariage hétéro et paternité sont contre-nature ! Abolissons les !
Egalité totale des droits !
Maintenant !

– Envoyez vos commentaires –

17 commentaires »

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

  1. Mais qu’est-ce que t’es conne ! A l’origine, le but du mariage était la procréation. Le bohneur des époux ne venait qu’en second. A l’ère de la société de consommation, les époux veulent consommer du bohneur, et, accessoirement, faire un enfant s’ils le veulent. L’enfant passe en second. Peut-etre que dans 50 ans il passera en troisième, qui sait, grace à des dégénérées comme toi. T’es as rien à battre de l’ordre naturel, eh bien rassures-toi, la nature, elle va te le faire payer un jour ou l’autre. Ton enfant, ou toi-meme, allez crever à genoux dans la pollution ou la connerie généralisée un jour prochain, et sans doute dans pas si longtemps que ça.
    Et en plus tu défends l’IVG, tu me fais vraiment pitié. Un foetus, selon toi, on peut le tuer quand ça nous arrange. T’as pas fini tes études et t’es enceinte ? Ah dommage, ça t’arrange pas, autant le tuer et finir ta licence, c’est tellement plus important que ton enfant. Encore une fois, du consumérisme. Je baise mais j’assume pas les conséquences. Je veux baiser mais je veux pas d’enfant. Je veux un enfant, je le garde. Je veux pas d’enfant, je le fais tuer, on verra plus tard si j’en veux un autre. Dans la nature, les animaux ne tuent leurs enfants que dans des cas très précis (s’ils sont handicapés et ne peuvent survivre seuls) mais jamais parce que « ça m’arrange pas en ce moment ». Ils assument, ce que tu ne sais meme pas faire. Tu ne mérites meme pas d’etre une mère. Une mère n’est jamais pour la mort de sa progéniture. L’IVG devrait etre restreinte AUX CAS EXTREMES, et non pas autorisée pour qui le veut, pour toutes ces connes qui trichent avec la nature pour des motifs futiles. Je ne crois pas en Dieu, et j’espère pour toi qu’il n’existe pas ! Sinon tu vas morfler, ça c’est clair, après ta misérable vie de pouffiasse consumériste qui pense qu’à son nombril et se prend pour une femme éclairée (alors qu’en fait tu penses comme la première gamine de 14 ans venue).

    • Voilà, je laisse passer pour une fois ce commentaire, histoire que vous voyez un peu ce que je passe mon temps à supprimer, celui-ci est très light à côté de la plupart, on ne m’y traite que de conne, de contre-nature, de dégénérée, de pouffiasse, de nombrilisme, de consumériste, de mauvaise mère et d’attardée… On ne fait que m’y souhaiter de crever ainsi que mon enfant.

      Si, si, c’est franchement light, d’habitude, c’est bien plus grossier et violent, parfois avec moult détails glauques!

      Rien que pour mon article Kissin de Lyon: Les catholiques radicaux homosexuels seront de la fête!, j’en ai eu 32 et pour Ma petite visite de la blogosphère catholique ‘traditionaliste’…, j’en ai eu 19. Tous étaient bien plus grossier ou violents.

      Personnellement, je ne comprends pas comment ils peuvent imaginer que je laisserais passer des commentaires aussi puants…
      D’un seul coup, je ne sais pas ce qu’il se passe dans les neurones de certains, ils deviennent hystérique à la lecture de mes écrits et ils se lâchent. D’un côté, ça participe à leur psychothérapie, mais ce n’est peut-être pas le lieu d’exprimer tous leurs complexes et frustrations. J’admire aussi le fait que la plupart se cachent derrière un VPN, un proxy ou autres pour cacher leur IP réelle, le tout avec une adresse mail des plus bidons…

      Voilà, c’est dit, après celui-ci (totalement hystérique) pour illustration, je ne laisserai pas passer de commentaires puants.

      Allez, les copains de Parsie, on essaie d’être de gentils garçons bien polis pour que je publie vos commentaires, je sais, ce ne sera pas facile vus vos complexes et frustrations, mais c’est comme ça…
      Et n’oubliez pas de prendre votre Sipralexa!

      • Bonjour. Vous vous demandez comment les gens peuvent penser que vous allez publier leur commentaire haineux. J’ai la réponse : ils s’en foutent que vous les publiez, ce qu’ils veulent c’est s’adresser à vous. Il ne faut pas se croire dans Loft Story, le but n’est pas d’afficher son nom en public (surtout un pseudonyme totalement anonyme…). Je crois que meme dans la vraie vie, en face à face, ces gens vous insulteraient de la meme façon, meme si leurs insultes ne seraient pas publiées par écrit. Dingue, non ? Ils sont au courant que sur ce genre de blog, les commentaires sont filtrés de manières à ne pas laisser voir ce que les lecteurs pensent de vous. C’est un peu comme la page « témoignages » sur les sites qui vendent des produits commerciaux, où bizarrement, tous les témoignages sont extremement positifs, avec juste de légers bémols insignifiants pour faire croire que c’est réalisé de manière honnete. Bravo à vous, vous etes géniale.

        • Même dans ce cadre, c’est débile.

          Si c’est pour s’adresser à moi, j’en ai rien à faire de leurs insultes, ce n’est que du courage de derrière de clavier de petits minables. Contrairement à ce que vous pensez, « dans la vraie vie, en face à face », ils ne se permettraient certainement pas de l’insulter de la sorte, sauf s’ils sont en bande, histoire de se sentir forts, car ils en sont totalement incapables s’ils sont seuls.
          Aussi, c’est franchement plutôt pour eux-mêmes, pour évacuer la pression ou leurs angoisses qu’ils se mettent à extérioriser ça en un commentaire, n’ayant pas d’autres moyens d’essayer de répliquer à la source de cette pression ou angoisse, bref, l’article/moi. S’ils sont assez bêtes pour penser que ça va me toucher, eh bèh… C’est encore pire que je croyais… ROTFL

          Quant à publier des avis contraires, ce n’est pas un soucis, du moment que ça se fait dans un registre correct et sans un flot d’insultes et de menaces de me faire tous les sévices issus de leurs fantasmes, eux-mêmes engendrés par leurs frustrations. …sans oublier le trolling…

  2. Du courage de derrière le clavier ? J’en doute fort. Dans la vraie vie en face à face, je vous assure que je serais capable de vous insulter, seul, sans aucune bande. Quant aux avis contraires sans insultes dont vous parlez, vous mentez, puisque j’avais essayé il y a un certain temps, dans un commentaire que vous n’avez pas publié. J’en avais écrit un deuxième disant que ça me surprenait puisque mon commentaire était tout à fait cordial, et seulement à moitié en désaccord avec votre article. Je me souviens vous avoir reproché d’avoir dit dans votre article ne pas aimer les gens qui censurent ceux qui ne pensent pas comme eux, alors que vous faites pareil.

    • Tu les prends pour bien plus courageux que ce qu’ils ne sont… D’expérience personnelle! Ils sont la queue entre les pattes dès qu’on les remet en place fermement. Ils aiment les femmes soumises, les homos complexés, etc…. Alors une lesbienne, n’en parlons pas! Dès que ça résiste, seuls, ils redeviennent les pauvres loques qu’ils sont en réalité. Jamais aucun n’a été en mesure de tenir seul face à moi, et j’en ai eu ma dose… En fait, les plus véritablement courageuses, c’est les nanas, parce qu’on a pas de complexe d’infériorité de fille à fille. C’est pour te dire à quel point ils sont complexés!

      Sinon:
      Non, « Jean », j’ai dit que je ne passais pas le trolling non plus. Et là, tu es sur la bonne voie pour m’en faire…

      D’ailleurs, j’étais en déplacement professionnel cette semaine là… C’est donc un peu normal que ça ne passe pas tout de suite, n’ayant pas eu d’accès internet libre à ce moment là. Et là aussi, tu étais parti en trolling (Ca devient une habitude chez toi…).

  3. Je ne les prends pas pour plus courageux qu’ils ne sont, c’est juste absurde de prétendre que tu ferais peur à tous ces types là, d’autant que c’est un milieu bien plus « sport et forme » que « drogue et canapé », j’en sais quelque chose.

    Quant au trolling, c’est facile de l’affirmer gratuitement sans diffuser le message. Dans l’article dont je te parlais, tu disais des choses fausses que je corrigeais (étant dans le milieu, je connais quand meme des choses sur la question). C’est un peu trop facile de tout discréditer avec une étiquette de « trolling », et surtout, ça revient à ne passer que les messages que tu juges conforme à ton mode de pensée.

    • – – c’est juste absurde de prétendre que tu ferais peur à tous ces types là – –
      En quoi ? C’est le cas dans la vie réelle.
      Jusqu’à présent, je ne les ai vu forts qu’en groupe, mais dès qu’ils sont seuls, ce sont de vrais lapins froussards (pardon aux lapins) dès qu’on ne se laisse pas faire.
      Tu auras beau dire ce que tu veux: c’est un constat réel !

      – – c’est un milieu bien plus « sport et forme » que »drogue et canapé » – –
      ROTFL ! C’est vrai que beaucoup se fantasment comme ça « forts et puissants », tout le contraire de ce qu’ils sont. Ca n’est pas non plus incompatible avec des complexes engendrant une médiocrité maladive, au contraire, ça en est même souvent symptomatique.
      Leur « sport et forme » n’empêche pas le manque d’assurance en conditions réelles.
      C’est quand même amusant que ce soit par rapport aux femmes et aux homos (des deux sexes) que ça se manifeste le plus, non? Bref, c’est quand même symptomatique d’une défaillance (réelle ou supposée) de virilité, au moins d’un manque d’assurance sur ce sujet. Comment expliquerais tu sinon que je ne le trouve pas sous cet aspect chez les femmes?
      On en revient toujours et encore à la même conclusion:
      Ce ne sont que de petits minables complexés.


      – – Quant au trolling, … … … ton mode de pensée. – –
      Ca, c’est typiquement du trolling, ça n’apporte rien et ne fait que diversion, merci de ne pas continuer avec.

  4. Je me demande bien à qui tu as eu à faire. Moi qui suis dans ce milieu au quotidien, qui rencontre des centaines de gens lors de divers événements ici ou là, je vois bien que c’est tout sauf un milieu de froussards. Ton constat réel il est surement basé sur un manque d’expérience. Viens avec moi lors d’une prochaine rencontre et tu verras un échantillon sans doute incomparablement plus large et plus représentatif de la réalité que celui que tu as vu, quel qu’il soit.

    Quant au troll, … long trolling édité et supprimé … félicitations).

    • Effectivement, en groupe, ils sont courageux
      Ca, je n’ai jamais dit le contraire. ROTFL !

      C’est ça la grosse différence, je les connais en groupe et pris isolément. Isolément, tous ceux que j’ai croisés ont bien le comportement que j’ai décrit.

  5. Et t’en as « croisé » combien ? Et à partir de combien de gens qu’on a « croisé » on peut généraliser sur un groupe dans lequel il existe des dizaine de milliers de gens ?

    Je ne les connais pas parce que j’en ai « croisé » quelques uns. Je les connais parce que je gravite dedans. Donc s’ils sont comme tu dis, c’est que je mens. Etant moi-meme, je sais très bien que je ne mens pas, et ça me suffit, meme si tu crois le contraire, meme si tu crois les connaitre mieux que moi, ce qui est absurde, – – trolling édité et supprimé – –

    • Combien j’en ai croisé? Des dizaines…
      A la fac, il est amusant de voir le nombre de ces pauvres héros que je voyais fanfaronner en bande, mais quand ils étaient seuls, rien, le vide. J’ai même été assise en amphi à côté d’un, il savait qui j’étais pour avoir fanfaronné avec ses potes devant moi, mais étrangement, là, tout courage était parti… Idem par rapport à des manifs auxquelles je suis allée, queue entre les pattes quand ils n’était pas en bande et que j’en croisai sur le trajet vers le lieu de rendez-vous. Bizarre qu’ils ne venaient jamais seuls chercher des noises à un bar très fréquentés par des lgbt près du campus, et quand tu en croisais un seul à un arrêt de bus, il faisait tout pour se faire oublier s’il ne partait pas en douce… Des comme ça, en fac, il y en a à ne plus savoir quoi en faire. Idem parmi mes voisins à mon ancien domicile, du jour où j’ai (ou ma compagne a) mis les choses au clair entre quatre yeux, c’est à peine s’ils ne se faisaient pas pipi dessus en nous croisant.
      Ca fait près de 10 ans (J’en ai 25 actuellement.) que je suis lesbienne et outée, des larves du style, j’ai dû en croiser des centaines et jamais un n’a fait le fier quand il a vu qu’il y avait de la répartie en face et qu’il était seul. Etrange, non?
      Il y en a peut-être dans tes dizaines de milliers qui ne correspondent pas, mais je n’en ai jamais croisé un seul, ça doit être des exceptions…

      Alors que tu t’identifies à eux, tant mieux pour toi, tu sais donc dans quelle boite je te classe.

      Et arrête le trolling !

  6. Et voilà que l’actualité politique me montre que même un premier ministre français peut utiliser des arguments débilissimes en 2012.
    L’institution du mariage a un objectif, qui est celui de la sécurisation des enfants. C’est un objectif qui ne me paraît pas compatible avec les couples homosexuels, je l’ai toujours défendu.
    [François Fillon, 02/02/2012, Des paroles et des actes, France 2]
    Sachant qu’il ne peut ignorer ce qu’il s’est passé avec les questions de constitutionnalités de 2011 et le cas des enfants de couples de même sexe et la PROMESSE DE LA CAMPAGNE PRÉSIDENTIELLE DE 2007 JAMAIS TENUE concernant les parents sociaux.
    En quoi des parents homosexuels ne pourraient-ils sécuriser leurs enfants? A moins que cela soit à comprendre qu’ils représentent une menace pour eux? Ou encore alors qu’il faille que les enfants d’homos doivent être précariser par le pays dont ils sont ressortissants?
    Outre que les motifs pour lesquels les gens se marient n’a pas à être défini par des dirigeants politiques, car cela tiendrait de la violation de vie privée, cette déclaration est soit un aveux d’incompétence, soit un aveux de haine d’une partie du Peuple de notre nation.
    Dans un cas comme dans l’autre, pour le paraphraser, ceci ne me parait pas compatible avec des responsabilités nationales. Cela tient même plus de la trahison du Peuple.

  7. Bravo à toi, tes idées sont tout simplement vraies et d’actualités encore malheureusement. Heureusement que dans cette « société » il y a des gens qui pensent comme toi & moi. Merci énormément ♥

  8. Réponse à des clichés par des clichés. Aucune valeur argumentative rationnelle, confusion entre des concepts philosophiques différents. Maniement d’un humour douteux sur un sujet des plus sérieux. Raccourcis intellectuels. Tout cela mêlé à des opinions très subjectives sur la religion, la politique etc.

    Bien sûr cela ne remet pas en cause « ton QI » (tes insultes te décrédibilisent soit dit en passant…).

    En résumé : tu peux peut-être persuader, mais pas convaincre.

    C’est dommage parce que tu dis des choses en partie vraies (oui quand même je le concède). Seulement mélanger des vérités à des approximations (éthique), c’est dangereux, car pour des esprits qui s’arrêtent tôt dans la réflexion, les approximations deviennent des vérités ou plutôt des préjugés, ce qui est contre tout débat.

    Ce serait bien mieux si tu donnais des liens vers des oeuvres de penseurs pro-homoparentalité ou mariage homosexuel. J’entends par là des spécialistes de l’éthique, ou des philosophes. Car les arguments économiques, scientifiques et politiques sont tous conditionnés par l’éthique, le cadre, et n’ont à mon avis aucune valeur sans elle.

    Bref du sérieux et un peu moins de démagogisme.

    Continue de réfléchir 🙂
    Bon courage

    • Et bien, je crois surtout que tu es complètement passé à côté du ton de cet article qui est axé sur le fait de répondre par le ridicule au ridicule des arguments employés.

      Par cette bouffonnerie, parce que c’est effectivement une bouffonnerie pour le principal, je ne fais que montrer que les arguments ‘contre’ ne tiennent pas la route et je n’y ai mis aucune autre portée. Il est vain d’y voir des arguments éthiques, philosophiques, économiques, scientifiques, politiques ou que sais-je encore, il n’y en a pas.

      En fait, le problème vient bien de la vacuité de tous les arguments ‘contre’, tous ne sont que des prétextes fallacieux pour un fond qui est bien une idéologie de rejet ou de haine.
      Alors comment répondre à un argument creux?
      J’ai choisi la dérision.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.

%d blogueurs aiment cette page :