Quand les religions s’emmêlent autour d’un mariage…

10 août 2010 à 04:11 | Publié dans Sappho, Z'inclassables | 2 commentaires
Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Je lisais l’autre jour une situation un peu bizarre:
Une fille allait se marier avec son copain. La fille est une païenne wiccane et son copain tout ce qu’il y a de plus athée. Les deux ne se cachent pas de leurs opinions et options vis à vis de la religion, et pourtant leurs familles leur prennent la tête pour faire un mariage à l’église avec un prêtre catholique… Une des grand-mères de la fille devenant même très insistante au point d’en devenir franchement lourdingue.

Bref: sachant les positions de l’ECR sur l’athéisme et sur le paganisme, on leur demande de participer à une cérémonie n’ayant de sens pour aucun des deux, pour consacrer leur union devant un dieu en lequel ils ne croient pas, sachant qu’elle est dirigée par un prêtre d’une religion hostile à leurs convictions religieuses ou philosophiques…

Au delà du ridicule et de l’absurdité de la situation, cela peut poser un réel problème familial et devenir source de conflits.
Qui se marient?
Ne serait il pas tout simplement normal que seuls les mariés décident si ils veulent se marier selon une religion ou non sans que quiconque n’ait le moindre mot à dire sur leur décision de couple? Qu’est ce qu’ont besoin d’intervenir les familles pour vouloir leur imposer des volontés qui ne sont pas les leurs sur un sujet sensible et pour un tel jour pour leur couple?

Quand je me suis fiancée avec Sabine, ma compagne, je ne lui ai pas imposé cette cérémonie païenne que nous avons célébrée. C’est d’elle-même qu’elle a voulu la faire, par amour et parce qu’elle savait que ça avait un sens pour moi et que ça me ferait plaisir, sans que ce ne soit dérangeant pour elle en quoi que ce soit. Si elle n’avait pas voulu, ça n’aurait pas été grave, nous aurions fait les fiançailles quand même et je ne lui en aurait pas voulu le moins du monde de ne l’avoir pas faite, j’aurais compris.
Le jour où nous pourrons nous marier, c’est vrai que je m’attendrais à ce qu’elle accepte à nouveau, elle le fera sûrement, ayant déjà accepté pour nos fiançailles, mais là encore, je ne lui en voudrai pas si elle ne le sent pas. De toutes façons, toutes les deux nous rêvons de belles robes blanches de mariées, de jonchée pour la mairie, d’alliances, et tout et tout…
Dans notre cas, la question de l’église ne se posera pas, l’église n’acceptera toujours pas de marier des couples comme le notre et il y a peu de chances que Sabine revienne vers la religion catholique… De toutes manières, ma famille est loin de courir vers l’église à chaque occasion familiale.

Une de mes meilleures amies, Aïcha, que l’on pourrait qualifier de beurette islamophobe est aussi dans une situation assez étrange:
Apostate de l’islam, rejetant vigoureusement les valeurs musulmanes, elle refuse de sortir avec quelque garçon que ce soit qui ait des origines musulmanes et refuse même d’aller au Maroc pour y voir de sa famille, de peur de s’y retrouver coincée. Son futur mari ne sera donc pas musulman, c’est sûr, alors que ça famille attend ça d’elle.

Pour elle aussi, il y aura problème, car le mari ne correspondra pas à ce qui serait attendu (même si ses positions sont connues de sa famille), la cérémonie religieuse, la mosquée, il ne faudra même pas lui en parler… Et si certains commençaient à parler de conversion de son futur mari… Ouh là… Ce pourrait devenir Rock’n’Roll

Se pose aussi le problème du cas où les deux membres du couple sont de religions différentes, vivent très bien ensemble ainsi. Là, ça peut devenir une situation de blocage, chacun voulant que dans sa religion personnelle son mariage avec son conjoint soit reconnu, alors qu’au moins un des clergés ne peut reconnaitre cette union car impliquant une personne étant d’une religion incompatible. L’hypocrisie de certains clergés, comme dans le cas de celle que j’avais citée au début peut jouer, mais pas toujours…
On fait quoi dans ce cas là?
La solution logique est de ne pas célébrer ce mariage selon les rites des religions ne permettant pas ces unions. La personne devient donc fautive selon ses critères religieux, non à cause de ses actes, mais à cause de règles dictées par le clergé… Appréciable…

Alors tout ça mit bout à bout, on a de quoi se poser de sérieuses questions sur les motivations réelles de toutes ces complications pour cause de religion autour des mariages.
Certes, partout dans le monde, mariage n’est pas synonyme d’amour comme par chez nous, aussi, cela amène à se poser des questions encore plus profondes sur les implications religieuses dans le mariage.
Et même… Le mariage n’est que le début, parce que ça va être la même affaire avec les enfants qui naîtront au sein de ses couples.

Le mariage religieux est la consécration/sacralisation officielle de l’union de deux personnes. Aussi, il est pitoyable de la part de prêtres qui sont censés remplir cette officialisation sacrée ou de croyants aveuglés par cette officialisation de déborder de leurs rôles.

Où est le Sacré, où est la religiosité dans toutes ces mesquineries? Les divinités seraient elles aussi si mesquines?

Et oui, une fois de plus, on me voit venir en dénonçant l’hypocrisie et la mesquinerie religieuse dans certains cultes. Mais ça va plus loin, il en va du respect des personnes et de leur intégrité.
Définitivement, je me demande comment un prêtre ou un croyant peut se considérer intègre en appliquant une telle fumisterie, juste pour la forme, car sur le fond il est évident que cette sacralité est totalement absente et que cela tourne clairement de l’Impiété.
Mais non, je ne vais pas aller plus sur mon couplet habituel…

Ma conclusion sera donc très simple:

Laissez donc les gens se marier comme ils l’entendent!

Nous avons la chance de vivre dans une société et un temps pour lesquels le mariage est la reconnaissance et l’officialisation, non seulement de l’union de deux personnes, mais aussi de leur amour et de leur volonté de construire une famille ensemble. Le mariage leur donne aussi un contexte pour concrétiser tout ça dans des conditions favorables de par l’institution qu’il incarne.
Aussi, s’il vous plait, respectez aussi cela, car en voulant leur imposer des choses qu’ils ne veulent pas, vous vous mêlez de choses qui ne vous regardent pas, qui ne les concernent qu’eux et vous n’avez pas à imposer quoi que ce soi dans des affaires qui relèvent de leur amour.

Je fais partie de ces personnes à qui on refuse l’accès à cette reconnaissance, cette officialisation et l’adhésion à cette institution qu’est le mariage, aussi suis je bien placée pour savoir ce que c’est que des personnes extérieures se mêlent de mes affaires matrimoniales. Ca changera j’en suis sûre un jour prochain, mais en attendant, je peux vous assurer que c’est détestable, et que ça se vit comme une injustice.

Alors s’il vous plait, ne faites pas ça des personnes que vous aimez, juste parce que la morale ou la tradition veut que les choses se fassent comme ci ou comme ça. Si vous les aimez vraiment, respectez leurs choix et leurs volontés pour ce jour qui est très important pour eux, même si vous l’avez oublié.

– Envoyez vos commentaires –

2 commentaires »

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

  1. Coucou! Je me suis permis de mettre ton article sur mon profil facebook =)

    • Pas de soucis, au contraire.
      Tu peux récupérer tous les articles que tu veux, ils sont en libre disposition pour être mis sur un mur ou en lien.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.

%d blogueurs aiment cette page :