Après nos soutifs, aidons les à brûler leurs voiles… (1)

30 juin 2010 à 21:57 | Publié dans Penthésilée | 4 commentaires
Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Si j’exprimais mes positions sur le voile qu’on essaie de nous faire passer pour islamique alors que ce n’est qu’une supercherie, du fait d’être blanche, je me ferais traiter de raciste et mes réels propos seraient occultés, ou déformés.
Aussi, les femmes que je vais présenter ici ne sont pas accusables de racisme.

Et qu’on ne me dise pas que ce n’est pas une pratique courante, c’est un motif récurrent, la journaliste Caroline Fourest en connait régulièrement des attaques. Aussi, j’ai choisi de présenter sommairement ces femmes, toutes nées de familles musulmanes, certaines sont toujours pratiquantes, d’autres rejètent l’islam l’estimant incapable de se réformer en profondeur. Même si je ne partage pas toutes leurs idées, elles ne les partagent pas toutes non plus entre elles, je me permets ainsi d’avancer quelques idées sans risquer de tomber sous des accusations stupides, allez donc leur dire qu’elles sont racistes…

Mais qu’on ne s’y trompe pas, ce n’est pas un combat contre la croyance, c’est contre l’obscurantisme et l’oppression des femmes que quelques « dépositaires de la volonté divine » autoproclamés veulent imposer, quelle que soit la religion. Mais c’est vrai aussi pour toutes les discriminations d’origine « religieuse » que tous ces médiocres utilisent comme prétexte pour prétendre à une supériorité, car ils en sont bien incapables sans ces subterfuges fallacieux.

Chahdortt Djavann

 
Iranienne en exil, née en 1967 en Iran, écrivaine
Auteur de Bas les voiles ! entre autres

 
Citation: « Le voile doit être considéré comme un acte de maltraitance physique, psychique, social et sexuel. Le voile c’est le drapeau de l’islamisme, l’étoile jaune de la condition féminine. »
 
Wassyla Tamzali

 
Algérienne, née en 1941 en Algérie, avocate à Alger, ex-directrice du droit des femmes à l’Unesco, écrivaine
Auteur de Une femme en colère !
Citation: « (…) accepter la pratique, maghrébine ou pas, musulmane ou pas, de cacher ses cheveux, de ne pas se faire soigner par un homme, de ne pas serrer la main des hommes, [c’est] accepter des pratiques de stricte ségrégation sexiste (…)
Refuser le voile ne signifie pas accepter le racisme ! (…) [dans nos pays] les féministes étaient montrées comme les alliées objectives des Occidentaux (…) J’ai trop souffert de cette mauvaise foi-là pour accepter celle-ci, venant de féministes et de démocrates ! (…) Nous luttons contre les régimes que l’on connaît, et faut-il ajouter l’opposition de ceux qui devraient être à nos côtés (…) Je veux simplement rappeler que la peur de stigmatiser le christianisme n’a pas arrêté la lutte des féministes (…) Alors, ce qui est bon pour une religion ne l’est pas pour l’autre ? (…) Peut-on dire que ce qui conduit la pensée féministe en général n’est pas bon pour ce qui concerne les femmes dites musulmanes ? Nous avons déjà assez de mal comme ça pour que des intellectuelles ajoutent leurs voix – et quelles voix ! – à ceux qui pensent avec Tariq Ramadan qu’il existe un genre “femme musulmane”. (….) »

(Extrait de la lettre ‘Féministes, je vous écris d’Alger’)
 
Irshad Manji

– Menacée de mort –
Née en 1968 en Ouganda, naturalisée canadienne, journaliste et écrivaine
Musulmane, adepte du courant de libre pensée ijtihad
Auteur de Musulmane mais libre
Productrice du documentaire Faith Without Fear
 
Anecdote: Désignée par le New York Times comme «  pire cauchemar d’Oussama Ben Laden »
 
Citation: « Il faut que je sois honnête avec vous. A mes yeux, l’islam pêche en eau trouble. Je fais tout ce que je peux pour ne pas perdre patience, angoissée comme je le suis par ce que nous préparent les ambassadeurs autoproclamés d’Allah.
J’éprouve un malaise absolu en pensant à toutes les fatwas proclamées par le brain-trust de notre religion.
Pas vous? J’apprends d’un ami saoudien que la police religieuse de son pays arrête les femmes qui portent du rouge le jour de la Saint-Valentin, et je m’interroge: depuis quand un Dieu miséricordieux déclare-t-il hors la loi la joie ou le divertissement? Je lis que des victimes de viol sont lapidées pour ‘adultère’ et je me demande comment la masse ‘critique’ que nous formons peut rester de marbre. (…) Non seulement à cause du 11 septembre, mais de toute urgence depuis ce jour fatidique, nous devons mettre fin au totalitarisme de l’Islam, notamment aux grossières violations des droits de l’homme, des minorités religieuses et des femmes. »
 
Suite:
Après nos soutifs, aidons les à brûler leurs voiles… (2)
Après nos soutifs, aidons les à brûler leurs voiles… (3)
Après nos soutifs, aidons les à brûler leurs voiles… (4)
Après nos soutifs, aidons les à brûler leurs voiles… (5)

– Envoyez vos commentaires –

4 commentaires »

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

  1. Eh… malheureusement ce sont les gens qui abusent non seulement de leur pouvoir, mais aussi de la confience des autres, ce n’est pas la faute d’une réligion, c’est en général la faute des gens (la faute… des hommes, en fait).

    • Non ce n’est pas la faute de la religion, mais bien de ceux qui la déforment pour en tirer une source de pouvoir et de position dominante, de ceux qui l’utilisent comme prétexte ou se cachent derrière pour tenter de justifier cette position dominante ou leur haine de l’autre (L’éternel argument que c’est marqué dans le livre…).

       

      Je ne condamne pas les croyants qui par sagesse dépassent l’écriture pour arriver à une source de sagesse et d’humanité. Ils sont souvent bien plus sages que leurs clergés et hommes saints.

       

      Ceux que je condamne, ce sont ces hypocrites de la foi qui veulent imposer leurs lois car telle est leur religion et tant pis s’ils deviennent des monstres d’inhumanité…

       

      Honnêtement qu’est ce qui est le plus crédible:
      – Qu’un clergé masculin veuille conserver sa position dominante en arrangeant des lois divines à sa convenance
      ou
      – Qu’un dieu s’intéresse à la mode vestimentaire féminine.
      ?

       

      Toutes ces lois sont purement sociale et n’ont rien de religieuses, ce sont des manipulations et cela s’apparente à de la mécréance institutionnalisée.
      Alors tout cela n’est pas de la religion effectivement, c’est de l’hypocrisie et de la médiocrité. La religion est censée grandir l’Humain, pas l’asservir.

  2. « Le voile c’est (…) l’étoile jaune de la condition féminine »

    …une de ces phrases ayant une telle puissance qu’elles incarnent à elles-seules – à la perfection – une idée ou un état de fait…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.

%d blogueurs aiment cette page :