Argument de naturalité / contre-naturalité

12 mai 2010 à 00:27 | Publié dans Arc en ciel, Circé, Penthésilée, Sappho | Un commentaire
Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , ,
Comme c’est un argumentaire qui revient souvent, autant en toucher un mot…

Au cas où vous ne voyiez ce dont je parle, il s’agit simplement de l’argumentation utilisant le principe que « Ceci est dans l’ordre naturel des choses. » ou « Cela est contre-nature. » en considérant les relations humaines ou sociétales.

Autant le dire tout de suite, il s’agit d’un pur argument de rhétorique, mais totalement vide sur le fond. Quand il est employé, cela traduit dans l’immense majorité des cas que son émetteur n’a aucun argumentaire valable, il s’en réfère alors à la nature, croyant pouvoir s’éviter ainsi une argumentation bancale et difficilement défendable face à quelqu’un ayant un vrai argumentaire réfléchi.
Il y a juste un petit détail qui a son importance:
Mère-nature n’est souvent pas d’accord avec les thèses de ceux qui emploient l’argumentaire de naturalité.

Dans l’absolu, le contre-argument à la clause de naturalité est très simple:
L’humain est incapable de pêcher sans outil, il serait donc contre-nature pour lui de manger du poisson car l’homme ne peut pas le manger après l’avoir pêché directement à la bouche ou à la main comme le font d’autres espèces animales. Toujours dans le même sens, l’humain est la seule espèce à utiliser des vêtement, l’humain est donc contre-nature par essence.
Mais là encore, Mère-Nature n’est pas d’accord, les Bernards-l’hermite eux aussi utilisent une couche supplémentaire pour se couvrir (et peut-être d’autres espèces, même si à froid, je ne vois pas lesquelles), divers autres animaux utilisent aussi des outils, comme les singes, certains oiseaux ou même les loutres. Mais ne vous inquiétez pas, votre interlocuteur naturaliste n’en est généralement pas à ce niveau de réflexion et d’intelligence.

Maintenant, il serait bien de se pencher un peu sur les cadres dans lesquels ce argument de naturalité/contre-naturalité est employé.

Ses principales utilisations sont ou ont été sur les sujets suivants:
  • Supériorité de la noblesse sur le peuple
  • Supériorité de l’homme sur la femme
  • Supériorité d’une ethnie sur une autre
  • Rejet du mariage inter-ethnique
  • Rejet de l’homosexualité et des homosexuels
  • Maintien/justification de l’esclavage
  • Refus de l’émancipation des femmes
Bref, comme vous pouvez le constater, que des nobles causes suprémacistes…

Mais qu’est ce que ça cache en fait alors ?
Ce n’est guère dur à comprendre, l’émetteur se sent dans une position dominante contestée et voit que ses prérogatives risquent de tomber pour se retrouver au même niveau que ceux qu’il considère comme ses inférieurs naturels.
Mais ça va plus loin…
Outre le fait de se retrouver au même niveau que ces inférieurs, il va devoir à terme supporter de se faire comparer à eux en compétence, en capacité ou en légitimité. Son simple statut ne suffira plus à justifier sa domination sur son inférieur. Cela peut même déboucher sur une forme de compétition qu’il n’est plus assuré de remporter sans son statut dominant.

En corollaire, on trouve toutes formes de racisme, sexisme, homophobie ou tout le train de discriminations correspondant à cette supériorité naturelle perdue.
On trouve aussi une logique de résistance et de vouloir discréditer ces contestataires, voire cette catégorie de population si celle-ci a remporté la lutte. On retrouve souvent des tentatives maladroites de vouloir retourner les arguments, mais ce ne sont bien souvent que des sophismes aisément démontés en inversant les rôles.

Le fait de procéder à l’analyse de ce qui utilisent cet argumentaire actuellement est un bon indicateur de ceux qui se sentent menacés dans leurs privilèges ou leur légitimité indûs. C’est aussi un bon indicateur d’une certaine forme de manque d’assurance.

Un commentaire »

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

  1. D’accord avec toi.
    l’argument du « contre nature » signe toujours une forme ou une autre de Bétise.
    La Nature, ce sont les choses telles qu’elles sont et rien qui soit « contre nature » ne peut exister.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.