Soupir…

30 juillet 2009 à 11:57 | Publié dans Sappho | Laisser un commentaire
Étiquettes : , , , , , , , , , ,
J’ai toujours en mémoire ce poème que j’ai écrit pour ma muse et pour ma compagne avant que cette dernière ne fasse son coming out catastrophique à sa famille:

Qui s’affole pour des yeux de saphirs aux éclats de Sappho?
Pour ça, faut-il encore ne pas voir ça faux.
Sa folle angoissa, fuir au son de sa faux!

Celui-là est bourré de secrets et est lié à une foule de souvenirs. Je le lui récitais souvent alors qu’elle était mal, c’était devenu une sorte de code entre nous.

– Envoyez vos commentaires –

Laisser un commentaire »

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.